Le train bleu

Christie, Agatha - Le train bleuFiche identité

  • Titre du livre: Le train bleu
  • Auteur: Agatha Christie
  • Nombre de pages: 283
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Ruth, fille d’un millionnaire américain et mariée à un lord anglais,  fait face à de graves problèmes conjugaux.  Cette dernière décide alors de quitter la Grande-Bretagne et de rejoindre son amant à la Riviera. Lors de son voyage, elle emmène avec elle des rubis d’une valeur inestimable, offerts par son père. Mais quelqu’un l’assassine dans le train…Crime passionnel ou vol?

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Suite à une émission que j’ai écouté à la radio sur  Agatha Christie,  j’ai eu une forte envie de lire ces oeuvres. Evidemment, j’en avais déjà lu quand j’étais adolescente mais j’ai oublié la plupart des histoires. Cette fois-ci, grâce à mon blog, j’espère pouvoir en retenir quelques-unes. Je recommande ce type de lecture  pour les gens qui sont effrayés par les gros pavés ou qui n’ont pas le temps d’en lire et qui préfèrent profiter d’histoires courtes et en même temps intéressantes.
Je suis fascinée par le talent de l’auteur : elle arrive à semer le doute dans notre esprit et jusqu’à la fin du livre, c’est quasi-impossible de deviner le mobile et l’auteur du crime. J’ai pourtant tenté au fur et à mesure de la lecture de noter les détails et d’élaborer des hypothèses mais, sa façon d’écrire est époustouflante. On navigue entre plusieurs idées : le meurtre par un mari ruiné qui serait bien content de récupérer sa part d’héritage, le vol des rubis par un amant qui a une réputation d’escroc, une rivale amoureuse jalouse…Je n’en dirais pas plus pour laisser le suspens et vous donner envie de lire cet ouvrage. En outre, je trouve que le personnage d’Hercule Poirot est très sympathique malgré ses manies et son ego démesuré. Avec aussi peu d’éléments à portée de main, il arrive grâce à une logique et une méthode infaillible à démasquer le meurtrier.
Le style d’écriture est assez agréable et très fluide, surtout parce qu’il est composé essentiellement de dialogues. Néanmoins, on arrive à déceler entre les lignes quelques moeurs de l’époque notamment les rôles octroyés aux  femmes (épouse, amante, courtisane, actrice, demoiselle d’honneur), la façon dont elles sont vues une fois passées un certain âge…
A lire ? Pourquoi pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *