Les chiens noirs

Fiche identité

  • Titre du livre: Les chiens noirs
  • Auteur: Ian McEwan
  • Nombre de pages: 251
  • Édition: Gallimard

Résumé

Jeremy recueille les confidences de ses beaux-parents, séparés depuis plusieurs années. Il souhaite écrire l’histoire du couple qu’il formait et essaie de comprendre l’incident qui les a irrémédiablement séparé.

Avis     

Ian McEwan est un auteur qui ne m’a jamais déçu. Chacun de ces romans nous plonge dans une ambiance particulière où règne un malaise.
Il s’agit d’un couple dont l’histoire d’amour a fait naufrage à cause d’une divergence d’idéologies: si Bernard, le mari, reste un communiste convaincu, sa femme June abandonne le parti pour se tourner vers une religion teintée de mysticisme. Ce revirement s’est déclenché suite à un incident impliquant deux chiens noirs lors d’une randonnée.
Chacun est convaincu de la justesse de sa voie et ne peut accepter le point de vue de son conjoint. C’est l’éternel combat entre l’athéisme et la religion sans qu’il y ait un réel consensus.
Le narrateur Jeremy est un personnage intéressant car c’est à travers le prisme de son regard que l’on découvre le couple. J’ai aimé suivre cet éternel orphelin en quête de la famille idéale qu’il n’a jamais eu.
Le style d’écriture est limpide, doux et très agréable à lire. J’ai passé un bon moment de détente donc je vous recommande cet ouvrage !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Amsterdam – Dans une coque de noixExpiationL’intérêt de l’enfantSur la plage de Chesil

Son dernier coup d’archet

Fiche identité

  • Titre du livre: Son dernier coup d’archet 
  • Auteur: Sir Arthur Conan Doyle
  • Nombre de pages: 253
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Cet ouvrage nous présente huit enquêtes menées par Sherlock Holmes.

Avis     

Au fur et à mesure que j’avance dans les enquêtes de Sherlock Holmes, je sens que l’auteur s’essouffle peu à peu et peine à se renouveler.
Nous avons ici huit enquêtes menés par ce célèbre détective : certaines traitent de politique internationale, notamment d’affaires d’espionnage tandis que d’autres ne sont que des crimes qui présentent une certaine complexité. Disons qu’aucune de ces nouvelles ne m’a marquée, ce qui explique cette note moyenne. J’ai l’impression que ces enquêtes ne sont pas assez approfondies : en un coup de baguette magique, le voilà qui résout tout alors que le lecteur vient à peine de s’imprégner du contexte !
Si d’habitude Sherlock Holmes m’a agacé, je l’ai trouvé moins antipathique que dans ces autres romans. On sent qu’il se fait vieux et qu’il est moins tyrannique avec son ami Watson.
Le style d’écriture est vif, agréable et rend la lecture aisée.
Ce ne fut pas une lecture inoubliable mais un bon intermède avant d’autres ouvrages plus exigeants.

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Le chien des Baskerville – Le retour de Sherlock HolmesLes archives de Sherlock Holmes – Les aventures de Sherlock HolmesLes mémoires de Sherlock Holmes – Une étude en rouge