Le bal de Sceaux

Fiche identité

  • Titre du livre: Le bal de Sceaux
  • Auteur: Honoré de Balzac
  • Nombre de pages: 109
  • Édition: Flammarion

Résumé

Émilie de Fontaine est une jeune femme issue de la noblesse. Sa famille souhaite vivement son mariage avec un bon parti. Mais capricieuse, exigeante et possédant une haute opinion d’elle-même, elle refuse tous les prétendants jusqu’au jour où elle rencontre un bel inconnu à un bal champêtre. 

Avis     

Ce court roman de Balzac est une perle qui mérite d’être plus connue ! Plus facile d’accès que ces autres ouvrages, il nous décrit en quelques chapitres le destin d’Emilie de Fontaine, la benjamine d’une famille de nobles.
Jeune, belle, imbue de sa personne et de la classe sociale où elle est issue, Émilie a des idées bien arrêtées sur son futur conjoint. Si l’orgueil, la vanité a fait des ravages c’est bien dans ce roman. Émilie, jolie Émilie, ne pouvais-tu pas écouter ton cœur plutôt que suivre les élans de la mondanité ?
J’ai eu le cœur serré à la fin de ce livre devant tant de gâchis. Les conventions sociales ont pris le pas sur le bonheur. Vanité des vanités !
Le style d’écriture est riche, coloré et plein d’ironie. Grâce aux magnifiques descriptions, on est plongé dans l’atmosphère de l’époque. L’auteur se moque subtilement de la noblesse sous la Restauration, classe sociale arrogante et méprisante envers les bourgeois. Bien évidemment, si ces derniers ont une belle fortune à apporter en dot, on ferme les yeux sur leurs origines et on les accepte avec leurs millions. Quelle hypocrisie !
Tous les personnages sont finement ciselés et extrêmement bien travaillés, que ce soit le père de la Fontaine ou le vieil oncle marin. Toutefois, à part Émilie, il n’y a pas d’autre figure féminine majeure.
Je suis conquise par ce roman et vous le recommande vivement si vous voulez découvrir Balzac ! 

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Eugénie GrandetIllusions perduesLa duchesse de Langeais –  Le colonel ChabertLe père GoriotLes employésSplendeurs et misères des courtisanesUrsule Mirouët 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *