Les mondes d’Ewilan (Tome 1 à 3)

Fiche identité

  • Titre du livre: Les mondes d’Ewilan (Tome 1 à 3)
  • Auteur: Pierre Bottero 
  • Nombre de pages: 1 112
  • Édition: Rageot Editeur

Résumé

Après toutes les aventures qu’elle a mené, Ewilan aspire enfin à une vie plus calme dans le royaume de Gwendalavir. Mais Eléa Ril’Morienval, n’a pas dit son dernier mot et manœuvre dans l’ombre pour une terrible vengeance.

Avis     

Cette trilogie est la suite de La quête d’Ewilan. Si vous ne l’avez pas lu,  vous risquez d’être perdu et de passer à côté d’une belle aventure, donc conseil d’ami, lisez ces histoires dans l’ordre chronologique de publication.
Nous retrouvons Ewilan dans une succession d’aventures avec ses fidèles compagnons. Les péripéties qu’ils vivent sont plus compliquées, plus denses et moins faciles, si bien que cette trilogie est encore plus addictive que le premier. A côté, la quête semblait un jeu d’enfant face à toutes les horreurs auxquelles ils font face : l’enlèvement d’Ewilan qui sera enfermée dans un laboratoire pendant plusieurs mois, l’accès à l’Imagination entravée par une créature mystérieuse,  un voyage périlleux à ValingaÏ etc. La place des pouvoirs magiques est atténuée au profit des personnages secondaires qui prennent plus d’envergure. Il est toujours question d’amitié, de courage, d’épreuves à traverser ensemble, de choix mais avec un ton plus grave, plus mûr et plus mélancolique.
L’ambiance est plus sombre, moins bon enfant que la trilogie mais qu’est-ce que c’est mieux ainsi ! On sent vraiment toute la puissance de l’auteur, tout son talent et son imagination dans un univers magique et fantastique bien construit.
Le style d’écriture est agréable, fluide et léger. Les trois tomes se lisent à une vitesse stupéfiante. J’ai eu un gros pincement au cœur en arrivant au bout de toutes ces pages, en sachant que je quittais définitivement ces personnages ! Pour conclure, je dirais que cette seconde trilogie est plus complète, plus riche et plus captivante que son prédécesseur ! A lire de toute urgence pour les fans de fantasy et de roman jeunesse !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: La quête d’Ewilan (Tome 1 à 3) Le pacte des marchombres (Tome 1 à 3)

Les petites filles modèles

Fiche identité

  • Titre du livre: Les petites filles modèles
  • Auteur: Comtesse de Ségur
  • Nombre de pages: 288
  • Édition: Folio Junior

Résumé

Camille et Madeleine de Fleurville vivent à la campagne avec leur mère.  Affectueuses et douces, elles vont vivre plusieurs aventures avec leurs amies Marguerite et Sophie.

Avis     

Les romans de la comtesse de Ségur font partie de ceux qui m’ont introduit dans la littérature. Les relire de nouveau des années plus tard m’a permis de retourner vers mes premiers souvenirs de lecture.
A l’époque, j’adorais ces quatre filles. J’imaginais que je jouais avec elle, que c’étaient mes amies imaginaires et que nous vivions une multitude d’aventures ensemble dans leur château. Mais bon, revenons un peu à ce court ouvrage.
Camille et Madeleine mènent une existence bien rangée à la campagne. Leur quotidien est animé par l’arrivée de Marguerite, secourue lors d’un accident de voiture, et de Sophie, une voisine qui est maltraitée par sa belle-mère. A travers les anecdotes qui émaillent leurs vies, elles en tirent une expérience qui vient forger leur caractère. Chaque chapitre se termine souvent par une leçon de morale où il faut être généreux, faire preuve de charité et de bonté, éviter de voler, de mentir ou de désobéir aux recommandations des mamans etc.
Bien évidemment à notre époque, ces  leçons de morale, à portée éducative et religieuse prennent un accent un peu vieillot mais il faut remettre ce livre dans son contexte historique et sociale, c’est à dire un ouvrage du XIXème siècle. Il est en de même pour certains comportements ou attitudes qui seraient inadmissibles à notre époque (ex : l’épisode des hérissons, les maltraitances subies par Sophie).
Je pense que malgré ce point, ce livre pourrait quand même plaire à des enfants car il évoque ce doux parfum de l’enfance, de l’amitié, de la douceur maternel, des jeux sans fin, et des découvertes. D’ailleurs, je serai curieuse de connaître l’opinion d’enfants qui l’ont lu si vous en connaissez !