Michel Strogoff

Fiche identité

  • Titre du livre: Michel Strogoff
  • Auteur: Jules Verne
  • Nombre de pages: 499
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Le tsar convoque Michel Strogoff, un courrier, pour une mission de la plus haute importance : rejoindre Irkoutsk où se trouve le grand duc, son frère, pour l’avertir de l’invasion tartare et de la trahison d’un ancien colonel de l’armée nommé Ivan Ogareff.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

Lorsque j’étais petite, pour mon anniversaire, mes parents m’ont offert une cassette audio de ce récit. J’ai passé des heures à écouter et réécouter cette histoire, à rembobiner la cassette mille fois et à monopoliser la radio de l’étage en imaginant toutes les péripéties de Michel Strogoff.
Presque vingt ans après, je lis enfin ce roman de Jules Verne qui m’avait tant fasciné enfant mais mon avis est mitigé.
Malgré l’intrigue cousue de fil blanc, j’ai aimé suivre les aventures de ce courrier du tsar. Le trajet Moscou-Irkoutsk, d’environ 6 000 km, avec des moyens archaïques, en pleine invasion tartare, est un sacré périple semé d’embûches : voyage en télègue, traversée de fleuves avec un fragile radeau, orage violent en pleine montagne, attaque d’ours, traversée des marécages pestilentielles en cheval etc. J’ai retrouvé plusieurs émotions de mon enfance et j’ai imaginé une fois de plus cette steppe sans fin avec tous ses ennemis aux trousses de Michel Strogoff.
La scène qui m’a marqué enfant, à savoir l’aveuglement de Michel Strogoff, m’a fait une fois de plus frissonner d’horreur.
Mais, c’est une histoire bien naïve avec quelques invraisemblances et beaucoup de manichéisme. Michel Strogoff dispose de toutes les qualités et rencontre sur sa route une jeune demoiselle des plus courageuses et des plus vertueuses. On devine qu’une idylle va se nouer mais rien n’est au-dessus des ordres de l’empereur. En contrepartie, Ivan Ogareff est le symbole même du mal avec toute sa fourberie et sa cruauté.
Le style d’écriture est lourd, avec des descriptions très techniques et précises. On croirait lire un manuel de géographie lorsqu’il commence à décrire les villes et les paysages russes. Pour bien suivre ce voyage, je me suis procurée une carte de la Russie sur Internet que je consultais régulièrement.
Mine de rien, cette histoire m’a donné envie de voyager en Russie pour découvrir ses magnifiques paysages. Pourquoi pas, un jour, pour le plaisir de l’aventure, prendre le Transsibérien ?

Le sumo qui ne pouvait pas grossir

Fiche identité

  • Titre du livre: Le sumo qui ne pouvait pas grossir
  • Auteur: Eric-Emmanuel Schmitt
  • Nombre de pages: 96
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Jun est un adolescent révolté qui erre dans les rues de Tokyo après une fugue.  Sa rencontre avec un coach de sumo va modifier son existence.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

En panne d’inspiration sur le choix d’un livre, je me suis tournée vers ce roman pour adolescents d’Eric-Emmanuel Schmitt. C’est un auteur que je lisais beaucoup à l’époque mais que j’ai mis progressivement de côté pour découvrir d’autres écrivains.
Dans l’ensemble, cette histoire, écrite avec une plume légère et douce, est sympathique. L’intérêt quotidien que lui porte un vieux passant va sauver Jun d’une vie de clochard dans Tokyo.  Intégré dans  une école de sumo, il va  apprendre à maîtriser peu à peu ses émotions et ses sentiments.
Ce récit est trop court pour permettre à l’auteur d’évoquer pleinement la philosophie zen. Il tente de parler un peu maladroitement et surtout trop brièvement des problèmes qui entravaient la vie de Jun. L’art du sumo va l’aider à se débarrasser des pensées négatives, des préjugés et le réconcilier avec son passé et sa famille. On oscille entre livre jeunesse, fable ou conte spirituel et moral.
Le roman se lit vite même si on reste un peu sur sa faim. Je n’aime pas trop ce côté fleur bleue et ces «  happy ending hollywodiens ». Bon, c’est quand même un ouvrage accessible qui pourrait plaire à des adolescents !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: L’enfant de NoéL’évangile selon PilateMilarepaMonsieur Ibrahim et les fleurs du CoranOdette Toulemonde et autres histoires – Oscar et la dame en rose