Mansfield Park

Austen, Jane - Mansfield ParkFiche identité

  • Titre du livre: Mansfield Park
  • Auteur: Jane Austen
  • Nombre de pages: 510
  • Édition: 10 x 18

Résumé

Sous l’influence de sa sœur Mrs. Norris qui prétend ainsi faire un acte charitable, Lady Bertram fait venir sa petite nièce de dix ans, Fanny Price, dans son domaine à Mansfield Park. Cette dernière sera élevée avec ces cousins Tom et Edmond et ses deux cousines presque du même âge, Maria et Julia.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Ce roman n’a pas la même saveur que les autres de Jane Austen mais il est tout aussi plaisant. En plus il m’a tenu en haleine pendant plusieurs jours pourtant lorsqu’on prend du recul, il y a peu d’action dans cet ouvrage.
On est transporté dans le domaine de Mansfield Park où on va côtoyer un certain nombre de personnes dont essentiellement la famille Betram et leurs connaissances proches. L’auteur les utilise pour critiquer un pan de la société anglaise et met en avant plusieurs défauts de ces contemporains : l’avarice et la méchanceté des gens, notamment de Mrs. Norris (j’avais souvent envie de lui tordre le cou), les relations hommes/femmes et parents/enfants, l’importance du statut social pour trouver un bon parti ou tout simplement pour se faire respecter parmi ses semblables, mais aussi les principes moraux souvent rébarbatifs qui gouvernaient leur existence.
J’ai aimé découvrir leur petite vie mondaine où tout n’est composé que de promenades dans la campagne anglaise, de dîners, de discussions autour d’une tasse de thé, de bals : on a l’impression de  se trouver à côté d’eux et de les observer à travers les yeux de Fanny. D’ailleurs, elle est souvent effacée pour laisser place à d’autres protagonistes. Ce n’est pas une fille entreprenante ni audacieuse mais plutôt une demoiselle réservée, timide et douce qui subit l’égoïsme et parfois le mépris de son entourage à cause de son origine modeste. D’habitude, ce n’est pas le type d’héroïne que je préfère mais elle a quand même réussi à m’envoûter si bien que je l’ai trouvée très attachante.
Certains trouvent cet ouvrage moralisateur alors qu’il m’a paru ironique. D’ailleurs le style d’écriture est agréable, toujours avec un brin de sarcasme entre les lignes et une bonne analyse psychologique des personnages. Les descriptions de la campagne sont très belles et m’ont donné envie d’y faire un tour.
Conseil : un bon livre pour s’évader loin du XXIème siècle !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: EmmaL’abbaye de NorthangerLady Susan / Les Watson / SanditonOrgueil et préjugésPersuasionRaisons et sentiments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *