Lady Susan / Les Watson / Sanditon

Austen, Jane - Lady Susan_Les Watson_SanditonFiche identité

  • Titre du livre: Lady Susan / Les Watson / Sanditon
  • Auteur: Jane Austen
  • Nombre de pages: 287
  • Édition: 10 x 18

Résumé

Ce livre est un recueil de trois nouvelles inachevées et non publiés de Jane Austen.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Vous-a-t-on déjà offert un beau cadeau ? Je suppose que oui.  Vous le déballez, vous le palpez et vous voulez à tout prix l’essayer. Soudain, on vous le reprend et vous apprenez que vous ne le reverrez plus. Quelle frustration !
Voilà comment je me suis sentie en lisant ces trois histoires, surtout les deux dernières. Ce ne sont que les esquisses de  futurs romans qui n’ont jamais vu le jour, le début de deux belles histoires dont nous ne pourrons qu’imaginer la fin. Une fois de plus, je le répète, elles sont inachevées.
La première nouvelle, heureusement est plus complète: c’est un roman épistolaire qui raconte les manigances de Lady Susan, une jolie veuve de trente-cinq ans, pour trouver un parti raisonnable pour sa fille et elle-même. L’échange de lettres est un procédé qui me plaît beaucoup car on peut partager le point de vue, souvent très biaisé, des protagonistes. L’histoire est dynamique, subtile, drôle, un vrai petit bijou. Notons que c’est la première fois qu’une héroïne de Jane Austen est aussi mauvaise ! J’ai adoré son égocentrisme et ses mesquineries. Ah ! Quelle sacrée sorcière !
Les deux autres histoires commencent un peu comme ces autres ouvrages : Emma Watson, une jeune fille de condition modeste récemment revenue chez elle, est invitée à un bal. Elle y fait sensation et attire même l’attention des Osborne, une famille très respectable et Tom Musgrave, un séducteur notoire. De même Charlotte Heywood, est invitée à passer un long séjour à Sanditon, une station balnéaire.
Nous retrouvons les thèmes chers à Jane Austen : le mariage, gage de sécurité financière à cette époque pour les femmes; les manigances des héritiers pour obtenir les faveurs d’une vieille lady ; la peinture des mœurs et gens de son époque ; les hypocondriaques et autres comédiennes en herbe exagérant leurs maux et leurs maladies…
Le style d’écriture est fluide, léger, remplie d’humour et d’ironie. Un vrai délice !
Et voilà, deux ans après, le défi que je me suis lancée, à savoir lire l’ensemble de ses ouvrages, est terminé. Je ressens une pointe de tristesse dans le coeur. Fini les jolies descriptions de la vie quotidienne et de la campagne anglaise, adieu les mères acharnées à trouver un prétendant à leur progéniture, au revoir les dîners et innombrables tasses de thé, les bals, Bath, le Devonshire, Hartfield, Hertfordshire, Mr Darcy un de mes plus gros coups de coeur … Ce livre vaut le détour si on est une fan de Jane Austen !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Emma L’abbaye de NorthangerMansfield ParkOrgueil et préjugésPersuasionRaisons et sentiments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *