Le bon gros géant

Fiche identité

  • Titre du livre: Le bon gros géant
  • Auteur: Roald Dahl
  • Nombre de pages: 254
  • Édition: Gallimard

Résumé

Une nuit, Sophie, ne parvient pas à s’endormir et part s’accouder à la fenêtre  de l’orphelinat. Elle sursaute en voyant un géant de sept mètres traverser la grande rue, avec une valise et une trompette. Ce dernier l’aperçoit et s’empare d’elle pour la ramener au pays des géants.  

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Je ne présenterai plus cet auteur tellement il est familier sur ce blog. Mon projet est de lire l’ensemble de son œuvre et visiblement, je suis en bonne voie de le réussir.  Mes sentiments sont mitigés à la fin de cette lecture et contrastent avec les innombrables avis élogieux entendus et lus ici et là.
Une histoire d’amitié va naître entre Sophie et le Bon Gros Géant, communément appelé BGG.  En effet, ce dernier est différent de ses semblables : non seulement  il ne mange pas les humains mais il attrape de jolis rêves pour les souffler aux enfants la nuit. Un projet s’esquisse petit à petit dans la tête de Sophie : et pourquoi n’iraient-ils pas arrêter les méfaits des neufs autres méchants géants mangeurs d’hommes ?  
Le livre ne manque ni de magie, ni de rebondissements, ni de bons sentiments. Il a une saveur particulière grâce aux jeux de mots de l’auteur car BGG a une fâcheuse manie de s’embrouiller avec les mots.
Mais quelques éléments ont perturbé ce récit et donc mon appréciation. Malgré un style d’écriture simple et agréable,  les dialogues ressemblent plus à un monologue. Sophie m’a semblée insipide, se contentant d’acquiescer aux paroles du géant ou de poser des questions un peu fades. Il n’y a pas ce grain de sel qui m’a tellement plu chez Matilda.
La fin est trop rocambolesque et facile à mon goût avec l’intervention de la reine d’Angleterre et des chefs de l’armée. J’aurai préféré plus d’actions et de péripéties et moins de longueurs au début du livre.
La note est sévère compte tenu de mes remarques. Ai-je égaré quelque part mon âme d’enfant ? Ou peut-être, mon humeur du moment ne convenait-il tout simplement pas à cette lecture ?
Pour conclure je dirais qu’il reste quand même un bon livre qui plaira aux enfants ! 

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Charlie et la chocolaterieFantastique Maître RenardLa potion magique de Georges BouillonLes deux gredinsMatildaSacrées sorcièresTel est pris qui croyait prendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *