Prince de sang

Feist, Raymond - Prince de sangFiche identité

  • Titre du livre: Prince de sang (Tome 1 de l’Entre-deux guerres)
  • Auteur: Raymond Feist
  • Nombre de pages: 540
  • Édition: J’ai lu

Résumé

Vingt ans se sont écoulés depuis les épisodes de la Guerre de la faille. Le royaume de Krondor vit dans la prospérité et la paix. Pour préparer ses deux enfants aux charges qui incombent aux souverains, le prince Arutha les envoie en mission diplomatique dans l’empire de Kesh.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Après les trois tomes de la guerre de la faille, suivi de La trilogie de l’Empire, nous retournons de nouveau dans le royaume de Krondor. Ce tome m’a beaucoup déçu car j’ai trouvé l’intrigue vraiment minimaliste. En résumé, deux jeunes princes se retrouvent mêlés à une succession d’aventures et d’intrigues dans l’empire de Kesh. L’auteur écarte petit à petit ceux qui jouaient un rôle prépondérant dans la Guerre de la faille pour introduire de nouveaux personnages principaux : Borric et Erland, les deux fils du prince Arutha. Malheureusement, ces derniers sont très prévisibles, plats, sans réel charisme. Ce sont plutôt deux adolescents turbulents, foufous et insolents qui doivent apprendre, parfois malgré eux, les responsabilités futures qui les incombent. Heureusement, les personnages secondaires sont nettement plus sympathiques et arrivent à relever le niveau sinon j’aurai mis une note plus basse. On devine aisément ce qui va se passer et il n’y a pas de surprise particulière dans le récit.
Ce livre est aussi l’occasion de découvrir l’empire de Kesh, plusieurs fois mentionné dans les autres livres. Cet empire est très fortement inspiré d’un univers oriental et exotique, des Mille et une nuits en quelque sorte.
Le succès de Feist s’explique sûrement par le fait qu’il arrive à créer un univers fantasy peu éloigné de la réalité et à utiliser des ingrédients qui ont déjà fait leurs preuves et à y distiller un brin de combats, de complots et d’humour.
Le style d’écriture est simple et le livre se lit relativement vite. Mais il n’a pas la saveur des premiers romans de Feist. C’est juste un ersatz de ces principaux chefs-d’œuvre ! Dommage !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: La trilogie de l’Empire (Tome 1 à 3)Le boucanier du roiMagicienSilverthorn – Ténèbres sur Séthanon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *