Le livre des illusions

Auster, Paul - Le livre des illusionsFiche identité

  • Titre du livre: Le livre des illusions
  • Auteur: Paul Auster
  • Nombre de pages: 382
  • Édition: Actes Sud

Résumé

David Zimmer est dévasté par la mort de sa femme et de ses deux fils dans un accident d’avion. Alcoolique et dépressif, il n’est plus que l’ombre de lui-même jusqu’au jour où il découvre par hasard un film d’Hector Mann. Il décide alors d’écrire un livre sur ce dernier, mais ce projet va le mener vers l’inattendu.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

C’est le second livre de Paul Auster que je découvre, et je reste toujours subjuguée par son talent pour raconter une histoire. Quel plume ! Il me coupe à chaque fois le souffle : il a une façon d’écrire qui est limpide, claire et profonde; il joue avec les mots et les personnages avec une telle maîtrise.
Mais alors, qu’est-ce qui explique cette note moyenne ? D’abord, ce livre souffre de quelques longueurs. Il y a plusieurs descriptions des films d’Hector Mann où chaque scène et chaque décor sont minutieusement décortiqués. Avec un autre auteur, j’aurai abandonné mais Paul Auster a su me captiver et me retenir jusqu’au bout, ce qui est un exploit.
Cette histoire m’a laissée un arrière-goût amer car l’auteur évoque plusieurs thèmes douloureux. L’auteur débute par le deuil de David Zimmer, consumé le chagrin suite à l’accident tragique survenu à sa famille. Il nous décrit avec justesse ses états d’âmes, son désarroi, son alcoolisme latent et sa dépression.
Le thème omniprésent est celui de la culpabilité : d’abord celle de David qui regrette d’être en vie alors que sa femme et ses enfants ont péri dans un accident ; ensuite celle d’Hector dont la vie ne sera qu’une tentative d’expier son crime ; et aussi celle d’Alma, dont l’histoire s’entremêle avec celle de David. Peut-on éviter l’impossible ? Dans quelle mesure est-on responsable du destin qui frappe son entourage ? A quel moment a-t-on été la chaîne qui a fait basculer la roue dans le néant : et si David avait choisi un autre vol? et si Hector n’avait pas été aussi lâche vis-à-vis de Brigid ? et si Alma avait décroché le téléphone ? et si David était venu plus tôt en réponse aux lettres insistantes de Frieda ?
Avec tous ses si, je referai bien une partie de l’histoire mais si c’est le cas elle perdrait toute sa saveur.
Pour conclure, je pense que c’est un livre intéressant à découvrir sauf si vous avez le blues!

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Chronique d’hiverInvisibleL’invention de la solitude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *