Chronique d’hiver

Auster, Paul - Chronique d'hiverFiche identité

  • Titre du livre: Chronique d’hiver
  • Auteur: Paul Auster
  • Nombre de pages: 256
  • Édition: Actes Sud

Résumé

A l’aube de ces soixante-quatre ans, Paul Auster nous livre ici un bref autoportrait.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

Lire Paul Auster est toujours un exercice déstabilisant parce qu’on ne sait jamais dans quoi on va être embarqué. J’ai abordé ce récit avec beaucoup d’enthousiasme mais mon intérêt s’est émoussé par la suite.
L’auteur évoque ici ces principaux souvenirs et les émotions qui y sont liés. Ce livre est intéressant car l’auteur se livre sans aucune complaisance : il n’a pas peur de raconter ses faiblesses, ses angoisses, ses doutes, la culpabilité qui le ronge ou son chagrin. Il nous livre, dans des paragraphes pêle-mêle et sans réelle chronologie, ses souvenirs d’enfance, l’image de son père absent (dont il parlait déjà dans son roman L’invention de la solitude), son terrible chagrin lors du décès de sa mère, le sombre passé de l’histoire de sa famille et leurs origines juives, son premier mariage raté, ses voyages à Paris, l’union heureuse qu’il a avec sa seconde femme etc…
Le corps prend aussi beaucoup de place dans ce livre, corps comme objet sexuel ou outil de la vie quotidienne, comme expression de la souffrance que ce soit par la maladie ou par des crises de panique ou comme victime des aléas de la vie (accidents, blessures, écorchures…).
Le style d’écriture est très particulier puisqu’il se parle à lui-même et emploie le « tu » tout au long du livre. Cela crée une intimité très forte avec le lecteur et on a l’impression de vivre une certaine complicité avec l’auteur par l’intermédiaire de la lecture. Mais je trouve qu’il y a quand même des longueurs et des répétitions et sans le formidable talent de conteur de l’auteur, j’aurai déjà abandonné depuis belle lurette ce récit.
Je pense que c’est un ouvrage particulier de Paul Auster qui dissèque son intimité et qui n’intéressera que ces fans. Donc, si vous hésitez à le lire, ne le faites pas !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blogInvisibleLe livre des illusionsL’invention de la solitude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *