Hésitation

Fiche identité

  • Titre du livre: Hésitation
  • Auteur: Roy Lewis
  • Nombre de pages: 615
  • Édition: Hachette Jeunesse

Résumé

Depuis le retour d’Edward à Forks, la vie de Bella s’est sensiblement améliorée. Mais, ses sentiments sont partagés entre Edward et Jacob. D’un côté, elle ne peut se passer du premier mais elle se rend compte qu’elle tient de plus en plus à l’autre.

Avis     Coeur-blogCoeur-blog

Comme je l’ai dit dans le commentaire de Tentation, j’ai décidé d’abandonner cette saga. Mais après avoir été entraînée par des amies au cinéma pour regarder le film, j’étais curieuse de connaître la vraie fin. C’est ainsi que j’ai repris avec beaucoup de courage la lecture de cet ouvrage. Je m’attendais à tout en lisant le livre, et je suis, une fois de plus, totalement déçue. L’auteur aurait pu économiser au moins 200 pages en nous épargnant les lamentations et les plaintes de Bella. Pour moi, elle ressemble à une enfant gâtée qui souhaite tout avoir, qui n’hésite pas à jouer avec les sentiments des autres pour satisfaire ses petits désirs. Bref, je l’ai trouvée de plus en plus détestable. Quant à Edward, je le trouve trop parfait et parfois, ça devient gênant et très agaçant. Les traits de caractère de Jacob restent aussi fades que ceux du 2ème tome mais l’auteur tente de le raccommoder un peu en nous narrant la légende indienne. Peine perdue !
Les 600 pages tournent autour de la question : qui Bella va-t-elle choisir ? Je n’ai  vraiment pas compris l’utilité de ce 3ème tome étant donné que la réponse crevait déjà les yeux depuis belle lurette. En manque d’inspiration pour la suite des évènements, l’auteur a sûrement décidé de s’étendre sur cette question existentielle pendant des pages et des pages.
L’action met du temps à venir : on s’attendait à une bataille spectaculaire, mais finalement, on a droit à un pétard mouillé.
Le style d’écriture est lourd et de plus en plus indigeste. L’auteur aurait pu utiliser des mots simples, plus authentiques qui reflètent les pensées d’une adolescente plutôt qu’user de phrases datant du XIXème siècle, de tournures alambiquées et incompréhensibles. Mes cheveux se hérissaient d’horreur en lisant le livre et j’ai même noté quelques perles pour prouver ce que je dis « il m’était ardu de .. », « m’étonnai-je… »etc. Le livre est truffé de dialogues, souvent inutiles si bien qu’on a l’impression de lire une pièce de théâtre. Visiblement, l’auteur ne connaît pas l’art de la description…
Le seul point positif : on connaît plus l’histoire des membres de la famille Cullen.

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: FascinationRévélationTentation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *