Fascination

Meyer, Stephenie - FascinationFiche identité

  • Titre du livre: Fascination
  • Auteur: Stephenie Meyer
  • Nombre de pages: 525
  • Édition: Hachette Jeunesse

Résumé

Isabella Swan, une jeune fille de dix-sept ans, décide de quitter l’Arizona pour aller vivre chez son père à Forks, une ville qui se trouve dans l’état de Washington. Elle s’imagine une existence ennuyeuse dans une petite ville paumée où il pleut 365 jours par an mais elle n’est pas au bout de ses surprises. Intriguée par le comportement d’un groupe de jeunes, qui s’avère être des frères et sœurs, elle tombera sous le charme de l’un d’entre eux : Edward Cullen. Or derrière l’extrême beauté d’Edward se cache …un vampire.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Eh oui ! Je me suis aussi attelée à la lecture de ces romans dont tout le monde en parle. Au risque de m’attirer la colère – et même la haine –  de quelques fans d’Edward Cullen, j’ai trouvé ce livre plutôt moyen, voire passable. Le mélange réel/fantastique est une très bonne idée mais j’ai quelques critiques.
Il faut avouer que c’est un livre destiné aux adolescents avec l’univers lycéen des bals de fin d’année, des petits copains, des nouvelles têtes au lycée, des clans X et Y… et qu’on n’accroche pas forcément au cadre une fois sorti des bancs de l’école. Puis, le style d’écriture est vraiment mauvais, à moins que ce soit la traduction. Les phrases sont lourdes et redondantes, ce qui rend la lecture moins agréable.
Evidemment, comme nous le voyons dans le résumé, le thème est très fleur bleue. Vraiment trop mièvre à mon goût.  C’est le jeu du chat et de la souris, le jeu de la séduction et de l’interdit qui donne envie de finir le livre pour connaître la fin. Mais une fois de plus, tout est trop superficiel que ce soit la psychologie des personnages, l’enchaînement des péripéties…

A mon avis, l’engouement pour ce type de roman s’explique par les traits de caractère que l’auteur a donné volontairement aux personnages. Le personnage principal, Bella, n’est ni trop belle, ni trop laide et manque un peu d’assurance : en gros, toute adolescente pourrait s’identifier sans problème à Bella. Puis, il y a Edward, le gars parfait, «le beau gosse du lycée que toutes les filles veulent » et c’est le vilain petit canard qui récolte le gros lot ! Bien sûr, pour alimenter un peu le suspens, on met quelques méchants…
Un scénario très proche des contes de fées mais avec un décor  contemporain. Je pense sincèrement que d’autres livres méritent la place de best-seller en termes d’intrigue amoureuse !

 Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: HésitationRévélationTentation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *