Harry Potter et l’enfant maudit

rowling-j-k-harry-potter-et-lenfant-mauditFiche identité

  • Titre du livre: Harry Potter et l’enfant maudit
  • Auteur: J. K. Rowling
  • Nombre de pages: 352
  • Édition: Gallimard Jeunesse

Résumé

Albus Potter commence sa scolarité à Poudlard. Mais le poids de l’héritage familial le pèse car être le fils du célèbre Harry Potter n’est pas facile au quotidien. Lorsqu’il entend par mégarde une discussion sur un Retourneur de temps, il décide de s’en emparer pour modifier le destin.

 Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

Après la fin des aventures de Harry Potter, chacun des fans a attendu en vain la suite.
Voici un livre, où plutôt pour être correcte, une pièce de théâtre qui raconte la suite des évènements quelques années plus tard. J’ai aimé tout en n’aimant pas ce livre pour plusieurs raisons.
Je suis contente d’avoir retrouvé des personnages que j’aimais bien : Harry, Hermione, Ron, Professeur McGonagall, Drago, Ginny etc.. mais ils ne sont ici que des personnages secondaires. Ils ont vieilli et leurs préoccupations ont changé : Harry est devenu père et a du mal à gérer l’adolescence de son second fils ; Hermione occupe le poste du ministre de la Magie, et Ron est propriétaire d’un magasin de farces et attrapes. D’ailleurs, je trouve qu’on lui a octroyé un rôle effacé et il passe un peu pour un demeuré. Qu’en pensez-vous ?
Celui qui occupe le devant de la scène est Albus Potter et Scorpius Malefoy, devenus de grands amis depuis leur entrée à Poudlard. Ces deux adolescents, mal dans leur peau, s’engagent dans une aventure avec un Retourneur de temps, pour changer les choses. Hélas, l’enfer est pavé de bonnes intentions…
Une pièce de théâtre est assez froide et ne retrace pas forcément toute l’ambiance de l’univers Harry Potter. La chronologie est trop rapide, tout va trop vite, et à peine commencé, nous voici déjà à la dernière scène après quelques heures de lecture. Il manque beaucoup de choses qui faisaient l’essence même de ma fascination pour les livres de J.K. Rowling comme les descriptions, les états d’âme des personnages, l’humour, le style d’écriture, l’atmosphère même de Poudlard.
Certains détails sont tout simplement incohérents : fabriquer du Polynectar en si peu de temps alors qu’il s’agit d’une potion difficile à faire et qu’en plus, quelques pages auparavant Albus et Scorpius sont décrits comme des nuls en potion ? et le cas de Cédric Diggory ( j’ai failli m’étouffer avec ma langue !) ? et même la révélation sur Voldemort qui ne cadre absolument pas avec le personnage : pourquoi se donnerait-il la peine d’avoir une descendance alors qu’il se considère lui-même comme immortel et invulnérable?
Je suis vraiment curieuse de voir l’adaptation théâtrale car je ressors de ce livre presque frustrée. Je pense que cette pièce de théâtre n’est pas à la hauteur de la saga Harry Potter et les fans seront déçus!

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Harry Potter (Tome 1 à 7)Les contes de Beedle le Barde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *