Jack et la grande aventure du cochon de Noël

Fiche identité

  • Titre du livre: Jack et la grande aventure du cochon de Noël 
  • Auteur: J. K. Rowling
  • Nombre de pages: 352
  • Édition: Gallimard Jeunesse

Résumé

La veille de Noël, Jack perd son doudou après une dispute avec sa demi-soeur. Il y tient tellement qu’il est prêt à tout pour le retrouver. Heureusement, la nuit de Noël n’est pas une nuit comme les autres : Jack et la peluche de remplacement vont aller au pays des Choses perdues pour le chercher.

Avis     

Ce livre a fait l’objet de tellement de critiques que ma contribution n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan. Mais elle a le mérite d’exister et de dire que J. K. Rowling a un talent merveilleux pour vous transporter dans un univers magique.
On est loin des sorciers, des baguettes magiques et de Poudlard. Le lecteur est transporté dans un autre univers, celui du pays des Choses perdues. Quel monde merveilleux, original, coloré et tellement facile à visualiser ! J’ai aimé chaque petit détail notamment sa description de notions abstraites comme l’ambition, le pouvoir, le bonheur, les principes ou l’espérance. C’est tellement beau, bien ciselé et bien fait que j’imagine qu’un enfant comprend mieux ses notions ainsi imagées. J’ai aimé déambulé là-bas et vivre les aventures palpitantes de Jack et du cochon de Noël.
L’auteur trouve les mots justes pour décrire une situation: la séparation des parents, la perte d’un doudou, la colère face à une injustice etc. Il y a aussi toutes les valeurs qu’elle a toujours véhiculé dans ces livres: l’amitié, la solidarité, le courage et le sens du sacrifice. C’est un très beau livre à mettre entre tous les mains des enfants et même des adultes.
En tout cas, quel beau cadeau de Noël pour moi que je ferai un jour découvrir à mon petit garçon. Je sais que je relirai ce livre car il est merveilleux. D’ailleurs, pour finir en beauté, je vous laisse avec cette belle citation:
« – Qu’est-ce que c’est, des principes ? murmura Jack à l’oreille du Cochon de Noël.
Les Principes semblaient l’avoir entendu, car ils répondirent ensemble :
– Nous sommes les Choses grâce auxquelles les êtres humains se comportent avec honnêteté et décence. Hélas, celui à qui nous appartenions – un homme d’affaires – nous a perdus l’un après l’autre en cherchant à s’enrichir. Il est devenu un escroc fortuné. Il aime l’argent et pourtant il est malheureux, parce qu’il sait qu’on avait pour lui davantage d’affection et de respect lorsqu’il nous possédait. Malheureusement, les principes perdus sont les choses les plus difficiles à retrouver, et c’est pourquoi nous nous attendons à devoir vivre ici à tout jamais ». 

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Harry Potter (Tome 1 à 7)Harry Potter et l’enfant mauditLes animaux fantastiquesLes contes de Beedle le Barde Nouvelles de Poudlard (Tome 1 à 3)

Blonde

Fiche identité

  • Titre du livre: Blonde
  • Auteur: Joyce Carol Oates
  • Nombre de pages: 1 115
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

L’auteur nous propose ici une biographie romancée de Marilyn Monroe.

Avis     

Lire ce livre fut un de mes défis de cette année. J’ai de nouveau goûté la plume originale de Joyce Carol Oates, et ce fut une expérience vraiment intéressante.
Rien ne me prédestinait pourtant à cette lecture : enfant des années 90, Marilyn Monroe n’est dans ma culture cinématographique qu’une icône des années 60 mais sans plus. Je m’étais dit que si le livre ne m’intéressait pas au bout de trois chapitres, j’en resterai là.
Mais très vite, j’étais embarquée dans cette aventure humaine.
Bien que ce soit une biographie romancée, l’auteur a travaillé finement sur son personnage. On ressent avec acuité ses émotions et ses sentiments d’enfant, d’adolescente et d’adulte. La vie de Marilyn est marquée par la solitude : un père inconnu qui la hantera jusqu’à la fin de ses jours, une mère peu aimante qui sera par la suite internée dans un hôpital psychiatrique, de longs séjours dans un orphelinat puis une famille d’accueil.
On sent que chacun de ses gestes sert à combler ce vide qui la noie. Elle veut se faire aimer des autres, elle que ses parents n’ont pas aimé. Tout chez elle est cette quête impossible et destructrice.
Le lecteur découvre aussi l’univers sordide de Hollywood : entre les murs du studio se cachent les viols, les agressions sexuelles, la drogue et l’alcool à outrance. Les femmes ne sont que les jouets des producteurs et des agents : Norma Jean deviendra Marilyn Monroe, une poupée blonde idiote tout juste bon à jouer des rôles secondaires au cinéma.
En lisant ce livre, on découvre à quel point sa vie est d’une tristesse infinie, que le bonheur n’a jamais été à portée de sa main et que ce fut même une vie maudite.
Le style d’écriture est riche, parfois complexe et alambiquée mais avec de belles descriptions et un personnage principal merveilleusement travaillé. Je n’ai toutefois pas mis le 5ème cœur car j’ai senti qu’il y avait quand même des passages répétitifs. D’ailleurs c’est étonnant mais certains personnages sont seulement cités par leur qualificatif (ex : Le Dramaturge) et jamais par le nom.
En tout cas si vous cherchez un pavé complexe mais riche, un challenge de lecture qui vous emmènera dans des méandres inconnus, ce livre est fait pour vous ! To be read !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Fille noire, fille blanche