Le bal des folles

Fiche identité

  • Titre du livre: Le bal des folles 
  • Auteur: Victoria Mas
  • Nombre de pages: 240
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Cette histoire se déroule à Paris au cours du XIXème siècle. L’hôpital de la Salpêtrière est un établissement psychiatrique sous l’égide du docteur Charcot qui y pratique plusieurs expériences. Plusieurs femmes sont enfermées là-bas, atteintes de maladies mentales ou de traumatismes. Nous allons suivre le parcours de trois d’entre elles: Geneviève, Louise et Eugénie. 

Avis     

Suite à la lecture du livre L’étrange disparition d’Esme Lennox, j’ai vraiment eu envie de lire une histoire dans la même veine. Quand on cherche, on trouve toujours et me voilà embarquée dans ce roman.
Ce livre raconte les conditions de vie des femmes enfermées, souvent de force, dans des asiles psychiatriques au cours du XIXème siècle. Quelles que soit les classes sociales d’où elles viennent, elles sont emmenées dans ce lieu et à jamais emmurées, disparues de la société.
Les causes sont multiples mais proviennent souvent de traumatismes (viol, perte d’un enfant, accident etc.), soit d’un crime commis, soit tout simplement parce qu’elles montrent une volonté d’indépendance trop forte comme poursuivre des études, débattre dans des salons, refuser de se marier, soit parce que leur mari ou un membre de la famille (souvent masculin) souhaite se débarrasser d’elle. En un mot, les femmes de cette époque n’avaient aucun droit et devaient se tenir tranquilles sinon elles finissaient à l’asile.
Trois histoires se côtoient ici: Louise, internée depuis un moment qui devient un sujet d’expérimentation des médecins grâce à l’hypnose; Eugénie, fille d’un riche notaire qui dérange sa famille à cause de son caractère rebelle et ses visions; Geneviève, l’infirmière en chef qui travaille dans ce lieu depuis plusieurs années.
Même si le livre est assez court, ces tranches de vie fictives restent poignantes. Je trouve juste dommage que l’auteur n’ait pas développé un peu plus sur les travaux de Charcot, sur le déroulement du fameux bal qui occupe une place secondaire dans le récit ou sur l’avenir d’Eugénie ainsi que la réaction de ses proches. On reste un peu sur notre faim.
Le style d’écriture est agréable, fluide. Le livre se lit vite et permet au lecteur de découvrir un pan de l’histoire assez sombre des conditions des femmes il y a quelques années de cela.
Bref, un roman assez court sur un sujet intéressant que je vous recommande ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.