Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler

Fiche identité

  • Titre du livre: Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler 
  • Auteur: Luis Sepulveda
  • Nombre de pages: 126
  • Édition: Métailié 

Résumé

Un après-midi, alors qu’il somnolait tranquillement sur sa terrasse, le chat Zorbas est heurté par une mouette couverte de pétrole. Cette dernière, dans un dernier effort, arrive à pondre un œuf. Elle lui demande de protéger son futur poussin et de lui apprendre à voler.

Avis     

Voici une belle histoire d’animaux qui aborde plusieurs thèmes qui pourront varier selon l’état d’esprit où se trouve le lecteur au moment de la lecture.
Pour ma part, je l’ai lu sous l’angle de l’amitié et de la solidarité. Zorbas a promis à la mouette de veiller sur son enfant. Le voici donc devenu un parent improvisé avec sa bande d’amis chats qui vivent dans le port. Comment élever une mouette, créature si différente d’eux ? Le dictionnaire n’a pas une réponse à toutes les questions mais ce qui compte c’est l’effort et le cœur mis à l’ouvrage par les chats.
La partie que j’ai aimé est l’engagement de ces animaux : Zorbas aurait pu revenir sur ses promesses et laisser la mouette livrer à elle-même, proie de toutes sortes de prédateurs. Au contraire, les chats ont persévéré, montré de la bienveillance et de la patience envers cette petite mouette qui n’arrive pas à voler malgré tous les essais.
Loin de n’être qu’une leçon de morale, cette histoire regorge de scènes drôles. Le style d’écriture est agréable, doux et poétique. Ce livre m’a redonné du baume au cœur et le sourire aux lèvres après une dure journée.
Pour conclure, un livre plein d’émotions pour les enfants et les grands !  

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Le vieux qui lisait des romans d’amour 

Si nous vivions dans un endroit normal

Fiche identité

  • Titre du livre: Si nous vivions dans un endroit normal 
  • Auteur: Juan Pablo Villalobos
  • Nombre de pages: 186
  • Édition: Actes Sud 

Résumé

Cette histoire se déroule au Mexique, dans un petit village nommé Lagos de Moreno. Le jeune Oreste vit sur une colline avec sa nombreuse famille. Lors de troubles politiques après des élections au village, ces deux frères jumeaux disparaissent. Oreste profite de cet évènement pour quitter sa petite bourgade et parcourir le monde. 

Avis     

C’est ma première incursion dans la littérature mexicaine. C’est le titre et la drôle de couverture qui m’ont attiré.
Le lecteur se retrouve dans un petit bourg mexicain et accompagne Oreste, un adolescent de quatorze ans issu d’une famille nombreuse et pauvre.
Il jette un regard lucide, un brin cynique sur son quotidien peuplé par la faim, la misère, une famille nombreuse et atypique. La disparition de ces deux frères jumeaux est le facteur déclencheur de sa fuite.
J’attendais un roman d’apprentissage, de découverte mais on se retrouve plutôt dans une aventure surréaliste et absurde. Si le début était prometteur, la suite fut décevante avec une fin à tirer par les cheveux qui m’a rendue perplexe. On dirait que l’auteur ne savait pas comment terminer son ouvrage et qu’il est parti en vrille dans une direction incompréhensible et abracadabrante.
Le style d’écriture est quand même léger, fluide. Le livre est court et se lit vite sinon j’aurai abandonné en cours de route.
Pour conclure, bof bof !