Blonde

Fiche identité

  • Titre du livre: Blonde
  • Auteur: Joyce Carol Oates
  • Nombre de pages: 1 115
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

L’auteur nous propose ici une biographie romancée de Marilyn Monroe.

Avis     

Lire ce livre fut un de mes défis de cette année. J’ai de nouveau goûté la plume originale de Joyce Carol Oates, et ce fut une expérience vraiment intéressante.
Rien ne me prédestinait pourtant à cette lecture : enfant des années 90, Marilyn Monroe n’est dans ma culture cinématographique qu’une icône des années 60 mais sans plus. Je m’étais dit que si le livre ne m’intéressait pas au bout de trois chapitres, j’en resterai là.
Mais très vite, j’étais embarquée dans cette aventure humaine.
Bien que ce soit une biographie romancée, l’auteur a travaillé finement sur son personnage. On ressent avec acuité ses émotions et ses sentiments d’enfant, d’adolescente et d’adulte. La vie de Marilyn est marquée par la solitude : un père inconnu qui la hantera jusqu’à la fin de ses jours, une mère peu aimante qui sera par la suite internée dans un hôpital psychiatrique, de longs séjours dans un orphelinat puis une famille d’accueil.
On sent que chacun de ses gestes sert à combler ce vide qui la noie. Elle veut se faire aimer des autres, elle que ses parents n’ont pas aimé. Tout chez elle est cette quête impossible et destructrice.
Le lecteur découvre aussi l’univers sordide de Hollywood : entre les murs du studio se cachent les viols, les agressions sexuelles, la drogue et l’alcool à outrance. Les femmes ne sont que les jouets des producteurs et des agents : Norma Jean deviendra Marilyn Monroe, une poupée blonde idiote tout juste bon à jouer des rôles secondaires au cinéma.
En lisant ce livre, on découvre à quel point sa vie est d’une tristesse infinie, que le bonheur n’a jamais été à portée de sa main et que ce fut même une vie maudite.
Le style d’écriture est riche, parfois complexe et alambiquée mais avec de belles descriptions et un personnage principal merveilleusement travaillé. Je n’ai toutefois pas mis le 5ème cœur car j’ai senti qu’il y avait quand même des passages répétitifs. D’ailleurs c’est étonnant mais certains personnages sont seulement cités par leur qualificatif (ex : Le Dramaturge) et jamais par le nom.
En tout cas si vous cherchez un pavé complexe mais riche, un challenge de lecture qui vous emmènera dans des méandres inconnus, ce livre est fait pour vous ! To be read !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Fille noire, fille blanche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.