Si nous vivions dans un endroit normal

Fiche identité

  • Titre du livre: Si nous vivions dans un endroit normal 
  • Auteur: Juan Pablo Villalobos
  • Nombre de pages: 186
  • Édition: Actes Sud 

Résumé

Cette histoire se déroule au Mexique, dans un petit village nommé Lagos de Moreno. Le jeune Oreste vit sur une colline avec sa nombreuse famille. Lors de troubles politiques après des élections au village, ces deux frères jumeaux disparaissent. Oreste profite de cet évènement pour quitter sa petite bourgade et parcourir le monde. 

Avis     

C’est ma première incursion dans la littérature mexicaine. C’est le titre et la drôle de couverture qui m’ont attiré.
Le lecteur se retrouve dans un petit bourg mexicain et accompagne Oreste, un adolescent de quatorze ans issu d’une famille nombreuse et pauvre.
Il jette un regard lucide, un brin cynique sur son quotidien peuplé par la faim, la misère, une famille nombreuse et atypique. La disparition de ces deux frères jumeaux est le facteur déclencheur de sa fuite.
J’attendais un roman d’apprentissage, de découverte mais on se retrouve plutôt dans une aventure surréaliste et absurde. Si le début était prometteur, la suite fut décevante avec une fin à tirer par les cheveux qui m’a rendue perplexe. On dirait que l’auteur ne savait pas comment terminer son ouvrage et qu’il est parti en vrille dans une direction incompréhensible et abracadabrante.
Le style d’écriture est quand même léger, fluide. Le livre est court et se lit vite sinon j’aurai abandonné en cours de route.
Pour conclure, bof bof !

La conquête de Plassans

Fiche identité

  • Titre du livre: La conquête de Plassans
  • Auteur: Emile Zola
  • Nombre de pages: 508
  • Édition: Le livre de poche 

Résumé

François Mouret est marié à sa cousine Marthe. Le couple, avec leurs trois enfants, mène une existence paisible jusqu’à ce que ce dernier loue l’étage de leur domicile à un abbé.
Au début, François se méfie de cette homme aux vêtements rapiécés et aux manières farouches, qui suscite le mépris des autres habitants de la ville. Mais cet homme est bien décidé à asseoir son pouvoir au sein de la société de Plassans. 

Avis     

Dans ce quatrième tome des Rougon-Macquart, nous quittons Paris pour revenir à Plassans, ville où l’histoire familiale a débuté. 
Ce récit raconte le délitement d’une famille bourgeoise, avec en parallèle l’ascension d’un prêtre ambitieux. 
Marthe, la fille de Félicité, marié à un cousin, mène une vie tranquille et monotone jusqu’à ce que son mari loue le second étage de leur maison à un prêtre. 
Ce dernier, d’abord méprisé par les bourgeois de la ville, souhaite reprendre sa revanche sur ces derniers. Petit à petit, il va habilement s’attirer leur estime grâce à des œuvres caritatives. Cet homme, manipulateur et dévoré d’ambition, a su trouver la faiblesse de la ville, toujours partagée politiquement entre les bonapartistes et les légitimistes. 
L’auteur met l’accent sur le fanatisme religieux, outil de manipulation redoutable. Marthe, qui héberge cette homme, devient sa proie : elle sombre dans la ferveur religieuse, confond passion humaine et divine et se consume à petit feu en plongeant dans le désastre son foyer. La personne la plus à plaindre reste Mouret, le mari, qui sera une des principales victimes des machinations des uns et des autres.
Ce livre décrit les relations sociales qui se nouent dans cette petite ville, les jeux de pouvoir et les ambitions de chacun. Il y a une abondance de personnages qui peuvent dérouter au début mais au fur et à mesure de la lecture, on reconnaît bien vite cette bande de vautours hypocrites et sans scrupules. 
J’aime les écrits de Zola car les sujets qu’ils abordent restent toujours d’actualité : la soif du pouvoir, le fanatisme religieux, les perfidies des uns et des autres. 
Moins descriptif que ces autres ouvrages, ce roman se lit bien. Le style d’écriture est riche, abondant mais laisse plus de place à l’action et aux dialogues.
Un très bon classique que je recommande ! 

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog:  Germinal – La curée – La fortune des Rougon L’assommoir  – Le ventre de Paris – Thérèse Raquin