Le fusil de chasse

Fiche identité

  • Titre du livre: Le fusil de chasse
  • Auteur: Yasushi Inoué
  • Nombre de pages: 87
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Un homme reçoit trois lettres écrites par trois femmes différentes : sa femme, sa maîtresse et la fille de cette dernière. Ces lettres décrivent les souffrances qu’elles ont vécues suite à un adultère.

Avis     

S’aventurer dans la littérature japonaise, c’est découvrir des romans aux antipodes de ce qu’on a l’habitude de lire.
Cette histoire est celle d’un homme qui reçoit trois lettres venant de son épouse, de sa maîtresse et de la fille de cette dernière. Chaque lettre couche sur le papier les pensées les plus intimes de ces trois femmes, leurs douleurs liées à cet adultère dont il est le principal acteur.
Ce secret de famille, lourdement gardé, a pesé plusieurs années sur l’épouse et la maîtresse, toutes les deux de la même famille en plus. Chaque lettre est un condensé d’émotions : la colère pour Shoko, la fille de la maîtresse car elle se considère trahie par sa mère qui lui a caché ce secret toutes les années ; la résignation pour Midori, la femme trompée, qui de ce fait collectionne les amants ; un lourd sentiment de culpabilité pour Saiko la maîtresse.
En refermant ce livre, je suis ressortie avec un arrière-goût amer et une impression de gâchis. Plutôt que vivre dans l’indifférence, ne fallait-il pas mieux briser le silence et cesser cette mascarade ? C’est peut-être ici qu’interviennent les différences culturelles : est-il mal vu au Japon à cette époque-là de se séparer ?
Ce livre est court et permettra aux gens, intéressé par la littérature japonaise, de débuter en douceur.

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Le sabre des Takeda 

Seins et oeufs

Fiche identité

  • Titre du livre: Seins et oeufs 
  • Auteur: Mieko Kawakami
  • Nombre de pages: 112
  • Édition: Actes Sud

Résumé

La narratrice de ce roman accueille sa sœur Makiko et sa nièce Midoriko chez elle pour quelques jours. En effet, sa sœur n’a qu’une obsession : modifier ses seins grâce à la chirurgie esthétique. Sa nièce, quant à elle, ne parle plus et utilise un carnet pour communiquer avec ses proches.

Avis     

L’avantage de Babelio est d’ouvrir l’horizon de lecture pour découvrir de nouveaux auteurs et des ouvrages différents de ce qu’on aurait lu habituellement. C’est grâce à la liste d’Ellena Ferrante que j’ai tenté ce roman japonais. J’ai trouvé ce livre vraiment intéressant car il évoque le rapport au corps selon l’âge.
Makiko est complexée par son corps et rêve d’avoir des seins plus volumineux : derrière cette obsession se cache la peur de la vieillesse, l’envie de retrouver son corps avant la grossesse et aussi un besoin de reconnaissance peut-être, qui s’explique par la précarité de sa situation sociale. Elle travaille dans un bar où on lui attribue les tâches les plus ingrates en plus de l’accueil du client et elle élève seule sa fille adolescente.
Quant à Midoriko, c’est le contraire. Elle vit mal le passage à l’adolescence avec tous les changements hormonaux et physiques qui en découlent. Son mutisme s’explique par les relations orageuses qu’elle entretient avec sa mère.
Ce roman japonais comprend quand même une part de mystère, liée à cette culture si originale. La scène la plus stupéfiante est celle des œufs, qui j’imagine, est une scène que je ne rencontrerai plus jamais ailleurs. Quelle est la signification de ce geste qui semble tellement ridicule à nos yeux d’Occidentaux ? Je reste encore perplexe donc si une bonne âme pouvait m’expliquer.
En tout cas, c’est une lecture originale que je vous recommande si vous voulez découvrir la littérature japonaise. Le thème est principalement féminin donc je ne sais pas s’il intéressera les hommes.