L’attentat

Khadra, Yasmina - L'attentatFiche identité

  • Titre du livre: L’attentat
  • Auteur:  Yasmina Khadra
  • Nombre de pages245
  • Édition: Pocket

Résumé

Ce soir, de nombreux blessés arrivent à l’hôpital de Tel-Aviv à cause d’un attentat dans un restaurant. Toute la nuit, Amine Jaafari, un des chirurgiens, soigne avec acharnement les survivants. Le soir, en rentrant chez lui, la police l’appelle et l’enjoint de retourner rapidement à l’hôpital. Là, il apprend que sa femme est la kamikaze…

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Certains livres viennent d’eux-mêmes, au hasard des routes et de la vie.  L’actualité politique et les horreurs quotidiennes qu’on voit à la télé, notamment la tuerie de Toulouse qui a bouleversé la France, m’a poussée vers celui-ci, oeuvre de Yasmina Khadra, un auteur phare dans ce blog.
L’histoire se déroule au coeur du conflit israélo-palestinien. Le narrateur, Amine, éminent chirurgien, croit mener une vie heureuse jusqu’au jour une terrible nouvelle le frappe de plein fouet. Sa femme s’est donnée la mort comme kamikaze dans un attentat.
De cette tragédie démarre la quête d’Amine pour comprendre le geste de sa femme, pour mettre un nom sur sa douleur et pour poursuivre les fantômes du passé. Plusieurs émotions violentes se déchaînent en lui : tout d’abord le déni puis l’incompréhension et ensuite la haine et la colère. Sa descente en enfer est terrible et on a l’impression que lui-même souhaite cette déchéance, cherche sa mort et sa destruction pour ne pas affronter la triste réalité.
C’est un roman noir, bouleversant et d’une justesse incroyable. Le pourquoi de cet acte nous hante aussi : intégrisme religieux ? la recherche d’une dignité humaine ? l’honneur pour une patrie déchirée ? Il n’y a pas de parti pris dans ce livre ni une exhortation à la haine envers tel ou tel peuple. A partir d’une fiction, l’auteur tente de mettre des mots sur la douleur d’un homme confronté à l’indescriptible et délivre un message humaniste. Posons nos armes et cessons tous cette folie !
Malheureusement, le cinquième coeur ne sera pas atteint: les phrases sont un peu trop travaillées et créent une sensation de lourdeur. J’aurai préféré un style d’écriture plus simple. Sans être un ayatollah de la grammaire, j’ai noté plusieurs fautes et beaucoup de coquilles qui abîment le texte.
Mais quoiqu’il en soit, lisez-le!

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: A quoi rêvent les loupsCe que le jour doit à la nuit – Dieu n’habite pas la Havane –  Les agneaux du seigneurLes hirondelles de KaboulLes sirènes de Bagdad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *