La femme rêvée

Fiche identité

  • Titre du livre: La femme rêvée
  • Auteur: Wilkie Collins
  • Nombre de pages: 349
  • Édition: Editions du Masque

Résumé

Ces cinq histoires traitent d’évènements plus ou moins étranges, voire fantastiques, qui se sont déroulés dans la vie de chacun des protagonistes : une jeune fille seule la nuit dans une maison isolée qui se fait cambrioler, un homme qui se retrouve à partager la chambre d’un mort, un fou hanté par une prophétie, une riche dame victime d’un mariage hasardeux…

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Il y a longtemps, une personne qui a posté un commentaire sur ce blog m’a recommandé les livres de cet auteur. Bien qu’il soit extrêmement bien connu, je n’ai jamais eu l’occasion de lire ces ouvrages mais la déception que j’ai eu en lisant un thriller contemporain m’a poussé à revenir vers des ouvrages plus classiques.
J’ai commencé par des nouvelles, étant donné que je n’en lis pas beaucoup, et que certaines matières ont absorbé une partie de mon temps libre.
J’étais agréablement surprise par la qualité de l’écriture et des histoires. Le style d’écriture ressemble légèrement à celui de L’île au trésor mais en un rien de temps on s’adapte facilement. C’est léger, fluide, un brin ironique parfois. L’auteur arrive à maintenir le suspens et une fois qu’on commence une histoire, on est avide de connaître la suite des péripéties. Parfois, on croit connaître la fin ou déceler le voleur mais l’auteur est bien plus malin que nous ! Il arrive à des situations vraiment tordues mais tout à fait plausibles : et si le mort n’était pas mort ? et si le rêve était réalité ? et si le voleur n’est pas celui qu’on croit ? Les intrigues sont extrêmement bien ficelées, alors qu’il utilise très peu d’ingrédients. Rien à voir avec les thrillers contemporains bourrés de détails et qui sont si évidents !
A travers cet ouvrage, on entrevoit très rapidement quelques moeurs de l’époque : la place des femmes, les loisirs comme la musique, les courses équestres ou les voyages, la situation précaire de certaines couches de la population…
Je recommande ce livre si on est pressé et qu’on ne veut pas s’encombrer d’un gros roman.
Un seul bémol : c’est légèrement court, et il n’y a pas assez d’histoires.

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: La dame en blancPierre de lune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *