La dame à la licorne

Fiche identité

  • Titre du livre: La dame à la licorne
  • Auteur: Tracy Chevalier
  • Nombre de pages: 358
  • Édition: Gallimard

Résumé

Jean Le Viste, un noble parisien du Moyen-âge souhaite décorer sa demeure en y incorporant des tapisseries. Il fait appel à Nicolas des Innocents qui lui proposera, sous l’influence de Mme le Viste, une tapisserie assez originale représentant les jeux amoureux d’une licorne et d’une dame. Le livre retrace l’histoire assez originale de cette tapisserie, exposée actuellement au Musée du Moyen-âge à Paris.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

En prenant ce livre à la bibliothèque, j’espérais y retrouver la même veine et les mêmes sentiments que La jeune fille à la perle. Mais en le lisant, j’étais légèrement déçue. C’est vrai que le livre est très riche en détails historiques et c’est une manière plutôt ludique d’en apprendre un peu plus sur cette époque. On découvre la vie quotidienne des bourgeois et des nobles: les relations entre les parents et les enfants et entre le couple, les conventions qui régissaient les gens durant cette période, la vision de l’amour, la place d’un handicapé au sein de la société… De plus, le travail des « lissiers » de Bruxelles  est minutieusement décrit : on sentirait presque l’odeur de peinture, le fil sous nos mains, le bruit des machines. Toutes les étapes concernant l’élaboration d’une tapisserie sont dévoilées dans un style d’écriture agréable qui ne lasse pas du tout le lecteur. Au niveau documentation et informations historiques, ce livre est un vrai délice.
Mais, ici, il n’y a pas de héros autour duquel gravitent plusieurs personnages, comme dans les autres livres. A mon avis – et cela va sûrement vous étonner- le héros du livre est cette fameuse tapisserie. Les différents protagonistes se rencontrent, ont des liens affectifs, amoureux ou familiaux et donnent leur vision des évènements à tour de rôle mais le point central reste toujours ce chef-d’oeuvre. Cette galerie de personnages est très simple mais je trouve que l’ensemble est assez superficiel et peu élaboré. J’aurai préféré une ambiance plus subtile, plus délicate comme dans son premier ouvrage.

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: La jeune fille à la perleLe récital des angesProdigieuses créatures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *