La ballade de Lila K.

Le Callet, Blandine - La ballade de Lila KFiche identité

  • Titre du livre: La ballade de Lila K.
  • Auteur: Blandine Le Callet
  • Nombre de pages: 354
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Lila K nous raconte son histoire : brutalement arrachée à sa mère au cours de son enfance, elle est envoyée dans un centre spécialisé pendant plusieurs années. Les médecins croient qu’elle a oublié cette partie de son passé mais Lila sait qu’ils se sont trompés. Sa seule obsession est de retrouver sa mère et de tout comprendre.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Après une incursion dans vos pires cauchemars, nous entrons dans un futur inquiétant, proche des décors de George Orwell dans son ouvrage 1984. Nous sommes dans un univers aseptisé, contrôlé par des milliers de caméras, où certains enfants sont enfermés dans un Centre, où la prise d’anxiolytiques est aussi systématique que celui de vitamines, où tout doit être déclaré et surveillé (depuis la naissance d’un chaton jusqu’au moindre déplacement ou consultation de sites), où les livres sont considérés comme des objets toxiques et dangereux, où tout est programmé depuis l’alimentation, les soins médicaux, la contraception et mêmes les orgasmes (grâce à un appareil nommé Sensor). Ce futur fait froid dans le dos mais le plus inquiétant est que nous n’en sommes pas si loin finalement.
La narratrice, Lila K, nous raconte une portion de sa vie : fille surdouée et asociale, elle est enfermée dans un Centre – un endroit mi-prison, mi-zone d’éducation – pendant plusieurs années. L’auteur a su transcrire avec brio ces émotions et ces sentiments sans sombrer dans le pathétique ou la rancune. Elle décrit avec justesse chaque moment de sa vie : sa réadaptation progressive à la vie, les personnes qui l’ont aidée, les souffrances psychologiques qu’elle a subies, son projet secret de retrouver son passé et sa mère…
Je ne vous en dirais pas plus mais il y a un condensé d’émotions, surtout vers la fin. Je regrette juste que nous ne connaissions pas la suite de cette histoire : que devient Lila ? Et Milo ? Et Fernand ? Où est parti Pacha ? Tant de questions qui restent en suspens et qui nous laissent un peu sur notre faim.
J’étais agréablement surprise car le seul ouvrage de Blandine Le Callet que j’ai lu (cf. Une pièce montée) était plutôt chick-lit. Elle a su s’affranchir de ce genre et apporter une autre perspective à son style d’écriture. Elle a un ton fluide, très agréable mais simple.
En tout cas, ce fut une très belle découverte : je vous recommande vivement ce livre !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Dix rêves de pierreUne pièce montée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *