1984

Orwell, George - 1984Fiche identité

  • Titre du livre: 1984
  • Auteur: George Orwell
  • Nombre de pages: 408
  • Édition: Gallimard

Résumé

L’histoire se déroule durant l’année 1984. Winston vit à Océania, un régime autoritaire et totalitaire dominé par la figure emblématique de Big Brother.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Cela fait un très long moment que j’ai promis de lire cet ouvrage mais je ne me suis jamais décidée. Et puis,  il y a quelques jours, en voyant le mot Big Brother dans un magazine, il y a eu un déclic quelque part et je l’ai lu.
En terminant le livre, j’étais bouleversée par l’actualité de ce roman d’anticipation. Bien que ce livre soit écrit dans les années 1950, on a l’impression que les évènements qu’il décrit se situent à notre époque. Et pourtant, son objectif principal était de critiquer les régimes totalitaires et soviétiques et c’est effrayant de voir que ce qu’il dénonce se retrouve dans le système où nous vivons actuellement : la succession des guerres où on ne connaît pas vraiment les causes réelles, l’uniformité de la pensée véhiculée par l’ensemble des médias, l’Afrique devenue une main-d’œuvre facile et disponible pour l’une des trois grandes puissances, l’individualisme des gens, le téléécran qui aujourd’hui symbolise tout ce qui permet de traquer au maximum les gens (Facebook, téléphone, cartes bancaires, puce RFID, caméra à chaque coin de rue etc…), les masses obnubilées uniquement par leurs loisirs et délaissant les sujets politiques, la peur de l’ennemi public N°1 personnifié par Goldstein dans le livre (et pourquoi pas Ben Laden ou tout autre soi-disant terroriste dans le nôtre ? ). J’ai été secouée en le lisant car tout est trop actuel, trop prophétique à mon goût.
Le style d’écriture est bien mais sans plus. De temps en temps il est assez lourd et répétitif, à moins que la traduction que j’ai lue soit mauvaise. Par contre les scènes de torture sont tout simplement terrifiantes :  l’affaiblissement du personnage par les coups et les humiliations puis par la manipulation psychologique m’ont fait froid dans le dos.
Il y a tellement de choses à dire sur ce livre que je pourrais remplir des pages et des pages de citations. Je dirais seulement celui-ci : « La liberté, c’est la liberté de dire que deux et deux font quatre ». Le jour où quelqu’un voudra vous faire croire autre chose, c’est que tout ce qu’Orwell a écrit existera réellement.
Conclusion : un chef d’œuvre à lire, à mettre entre toutes les mains ! 

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: La ferme des animaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *