Hamlet

Shakespeare, William - HamletFiche identité

  • Titre du livre: Hamlet
  • Auteur: William Shakespeare
  • Nombre de pages: 127
  • Édition: J’ai lu

Résumé

Une nuit, le fantôme de son défunt père apparaît à Hamlet et lui réclame une vengeance car son frère l’a empoisonné pour ensuite s’emparer du royaume et épouser sa veuve.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

Ce serait présomptueux de ma part de vous proposer une analyse d’Hamlet car tant d’ouvrages sérieux existent déjà sur ce sujet. Tout a déjà été dit ; chaque ligne a été méticuleusement disséquée, interprétée et analysée et cette fameuse tirade « Être ou ne pas être » a été utilisée à toutes les sauces.
Il s’agit ici de mon humble avis face au génie de Shakespeare que je mesure peut-être pour la première fois. Lorsque le spectre de son père vient lui réclamer vengeance, Hamlet est tourmenté par ce qu’il doit faire : est-il lâche ? Est-il fou ou simule-t-il son état pour mieux réaliser ses desseins ? A vrai dire, je ne sais pas trop.
En tout cas, cette situation le sépare de ses semblables, l’isole et le tourmente profondément. De là viennent ses doutes, son questionnement sur le sens de la vie et de la mort : à quoi sert de vivre, de lutter et de s’acharner à gagner mille et une fortunes puisque notre destin est inéluctable. Nous deviendrons tous, sans exception, des corps pourris sous terre, nourriture des vers et poussière du chemin. La mort nous met tous sur un pied d’égalité, riche comme pauvre…Vu comme ça, il y a de quoi être désemparé non ?
J’ai aimé comment la tragédie est menée, comment les évènements s’enchaînent jusqu’à son point culminant. Deux scènes sont particulièrement remarquables à mes yeux : sa célèbre tirade ainsi que celle avec Horatio et le fossoyeur.
L’auteur a une plume riche, poétique, où se mêlent parties tragiques et scènes comiques, où un ton plein d’humour et de finesse vient adoucir des passages complexes.
Pourquoi pas le 5ème cœur ? Parce que je l’ai lu en version française, ce qui est préjudiciable car toute traduction est imparfaite et dénature un peu le texte.
A lire ? Bien évidemment, ne serait-ce que pour votre culture générale.

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blogLe songe d’une nuit d’été – OthelloRoméo et Juliette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *