No home

Fiche identité

  • Titre du livre: No home
  • Auteur: Yaa Gyasi
  • Nombre de pages: 480
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Deux sœurs, nées d’une même mère, mais avec un destin différent : tandis que l’une restera dans le pays ashanti, l’autre sera envoyée comme esclave en Amérique. Nous allons suivre leur descendance sur plusieurs générations.

Avis     

Lors de mon passage en France, ce livre faisait la une des magasins. Intriguée par ce titre prometteur et le résumé alléchant, moi qui d’habitude ne lit pas les 4ème de couverture, je me suis procurée ce roman.
Ce récit polyphonique raconte la vie d’une famille sur plusieurs générations. Il est original puisqu’on bascule d’un continent à un autre et d’une époque à une autre selon les chapitres et les personnages : d’un village fanti, nous passons aux champs de coton américains. Ensuite, nous nous retrouvons près d’un fort chargé de stocker les esclaves avant de les embarquer en bateau ; puis ensuite dans les mines de charbon etc.
Ces deux lignées familiales vont chacune avoir leur destin, tous maudits : esclavage, ségrégation et travail dans des mines de charbon, toxicomanie  attendent ceux qui vivent sur le continent américain. Pauvreté, guerres tribales et folie sont le lot de ceux qui sont restés en Afrique.
Mais je reste déçue par ce récit car les chapitres sont courts et laissent peu de temps pour découvrir et apprécier les protagonistes à leur juste valeur. J’ai l’impression que l’auteur effleure certains sujets sans avoir le temps de les approfondir. Il n’a pas la même puissance qu’Underground Railroad de Colson Whitehead ou celui de Racines de Alex Haley.
Le style d’écriture est agréable et se lit bien. L’arbre généalogique au début du livre est une grande aide pour la compréhension de l’histoire.
Un bon roman que je recommande quand même si ce ne fut pas le coup de cœur de l’année !

La tentation de l’oubli

Fiche identité

  • Titre du livre: La tentation de l’oubli
  • Auteur: Belva Plain
  • Nombre de pages: 512
  • Édition: Pocket

Résumé

Après leur remise de diplômes, Cécile, Norma et Amanda, trois amies inséparables à l’université, décident de rester en contact. Elles se voient régulièrement au fil des années jusqu’à ce qu’un scandale qui touche leur famille et leur amitié éclate. 

Avis     

J’ai beaucoup aimé ce livre, pris au hasard car le titre me plaisait.
Ce livre décrit la quête du bonheur conjugal chez trois femmes, unies par les liens de l’amitié.
Il y a d’abord Cécile, fortunée, née sous une bonne étoile et dont l’existence semble aplanie dès le début; puis Norma une femme intelligente mais dotée d’un défaut physique aux jambes qui l’handicape; et enfin Amanda qui est le personnage principal. Issue d’une famille défavorisée, Amanda s’en sort grâce à un mariage avec un homme relativement fortuné. Malgré sa réussite sociale, elle n’est pas satisfaite et se sent malheureuse dans ce mariage où elle ressent peu de chose pour son conjoint. Sans être totalement attachante, l’auteur a su lui donner un certain cachet, loin des stéréotypes. Lorsque la tentation frappe à sa porte, elle y succombe facilement, proie toute faite, fruit à point prêt à être cueilli ! Quel parfum de scandale ! Je vous laisse le soin de découvrir !
Le style d’écriture est doux, fluide et se lit bien. Les descriptions sont bien faites et le rythme est agréable, avec peu de longueurs. J’ai aimé suivre le parcours de ces trois femmes américaines. Bon avouons-le, elles sont quand même bien nanties, loin de la pauvreté et des conditions sociales difficiles !
Mais je regrette la fin abrupte. J’aurai aimé que l’auteur s’étende plus longuement sur la suite.
Bref, un auteur américain que je continuerai à découvrir !