La mère

Fiche identité

  • Titre du livre: La mère
  • Auteur: Pearl Buck
  • Nombre de pages: 222
  • Édition: Le livre de poche 

Résumé

Cette histoire est celle de la vie quotidienne d’une paysanne chinoise.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Cette histoire m’a profondément touchée, peut-être parce que je vis actuellement une étape nouvelle de ma vie grâce à la maternité.
Il s’agit ici de la vie d’une paysanne chinoise, rythmée par les saisons, les grossesses et le travail quotidien dans les champs.
Quelle rude existence où ne semble percer aucun rayon de soleil, aucun espoir ou changement notable ! Son équilibre précaire est brisé par la fuite de son mari : toute seule elle devra assumer la charge de ses trois enfants en bas âge ainsi que de sa vieille belle-mère souffrante. Comment sauver les apparences face à l’abandon de son conjoint ? Comment joindre les deux bouts ? Chaque jour se ressemble : travailler la terre, vendre les récoltes et verser sa part au propriétaire de la terre, s’occuper de la famille…Les années passent avec de nouvelles épreuves qui viennent l’ébranler. Tout ce qu’elle vit est si réaliste, et pourrait être les conditions de vie des milliers de femmes de nos jours qui vivent dans la misère.
Le personnage principal – dont le nom n’est jamais cité – est une femme courageuse qui essaie de rester digne malgré les difficultés quotidiennes et les drames. Elle est parfois maladroite dans son attitude envers ses enfants et les autres mais elle reste une « mère » qui se bat tous les jours pour les siens.
Le style d’écriture est agréable et simple mais peut rebuter certains car il n’y a qu’une succession de descriptions dans ce roman.
Pour conclure, une lecture émouvante que je recommande vivement !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Vent d’Est, vent d’Ouest

Juste un regard

Fiche identité

  • Titre du livre: Juste un regard
  • Auteur: Harlan Coben
  • Nombre de pages: 512
  • Édition: Pocket

Résumé

Lorsque Grace Lawson découvre une vieille photo au milieu du dernier tirage de leur dernier week-end familial, le cauchemar ne fait que commencer car elle exhume des secrets à jamais enfouis.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

Harlan Coben est un auteur de thrillers américains que je ne vais pas présenter ici tellement il est célèbre. Avant la création de ce blog, j’ai lu un de ces romans qui m’a bien plu mais je ne sais plus pourquoi je l’ai laissé de côté.
Comme on m’a reproché de n’avoir que des lectures élitistes et classiques, j’ai décidé de me tourner vers ce roman policier.
Une simple photo glissée dans une enveloppe qui en contient d’autres, un regard jeté incidemment dessus et la vie de Grace Lawson bascule : son mari disparaît, ses enfants sont menacés, son douloureux passé refait surface et semble lié aux derniers évènements. Que s’est-il passé il y a plus de quinze ans de cela ?
Le rythme de cette histoire est trépidant et les événements s’enchaînent vite. Je n’ai pas été emballé au point de mettre une note supérieure même si l’auteur arrive à maintenir un bon suspens. L’intrigue reste complexe vers la fin avec une succession de rebondissements qui finit par devenir incohérent ! Dommage !
Le style d’écriture est léger, fluide mais banal. Le livre se compose essentiellement de dialogues et de courts chapitres où interviennent les principaux protagonistes, ce qui serait parfait pour un scénario de film. Par contre, je reproche à l’éditeur/auteur l’abondance de marques citées : il y a tout, de la marque d’eau gazeuse à celui du supermarché du coin. C’est pénible à lire, c’est une pollution visuelle qui me freine de plus en plus à chaque fois que je me glisse dans un roman contemporain !
Bon, cet ouvrage reste quand même un bon divertissement, une lecture d’été à déguster en étant allongé confortablement sur un transat au bord de la mer !