Les rivières pourpres

Fiche identité

  • Titre du livre: Les rivières pourpres
  • Auteur: Jean-Christophe Grangé
  • Nombre de pages: 410
  • Édition: Le livre de poche
  • Année de publication: 1998

Résumé

Après une bavure sur une intervention policière, Pierre Niémans est envoyé dans la vallée de Guernon pour enquêter sur un meurtre particulièrement violent.

Avis    

Ce livre démarre sur les chapeaux de roues. Jusqu’à la fin, le lecteur sera tenu en haleine sur cette enquête qui va dans des méandres horribles et mystérieux.
Un cadavre affreusement mutilé est découvert au bord d’une cascade, dans une pose savamment étudiée. D’autres meurtres s’enchaînent, tous avec une certaine théâtralité et une cruauté absurde. Alors que la plupart des enquêteurs penchent pour la thèse du serial killer, 
Pierre Niémans est persuadé qu’il s’agit d’une énigme plus complexe, dont le mobile pourrait être la vengeance.
Les deux policiers qui mènent l’enquête ont des méthodes peu orthodoxes. Ce sont des loups solitaires qui suivent leur flair plus que les procédures. 

Le dénouement est assez surprenant, mais tient quand même la route.
Le style d’écriture est simple, fluide et agréable. Les événements s’enchaînent à un rythme endiablé, avec beaucoup de rebondissements. Néanmoins, j’étais parfois gênée par les termes utilisés pour décrire Karim Abdouf qui sont à la limite du racisme. 
Pour conclure, un thriller haletant et captivant !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Le concile de pierre 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *