Les âmes grises

Fiche identité

  • Titre du livre: Les âmes grises 
  • Auteur: Philippe Claudel
  • Nombre de pages: 279
  • Édition: Le livre de poche
  • Année de publication: 2003

Résumé

Cette histoire se déroule en 1917 en France dans un petit village de province. Une enfant est retrouvée morte, assassinée le long des berges. Le narrateur revient sur ce tragique événement.

Avis     

Ces derniers temps, les livres que je lis ont un accent triste, glauque et déprimant. Pour ceux qui me suivent, rassurez-vous, tout va bien.
Lire ce livre, c’est suivre un narrateur inconnu dont on découvrira l’identité bien plus tard, une fois qu’on aura suffisamment avancé dans l’histoire. Cet homme va revenir sur les faits qui entourent le meurtre de Belle, une enfant de dix ans. Au-delà de ce crime, c’est aussi la vie d’un village que le narrateur décortique : les gens vivent paradoxalement loin de la guerre alors qu’ils sont proches physiquement des zones de combats ; les classes sociales sont bien distinctes entre d’un côté les notables (juge, procureur, maire ou militaire) et de l’autre le reste du monde ; les petits drames se nouent au sein de cette communauté (la succession d’instituteurs, etc.)
La lecture de ce livre donne une sensation d’oppression et d’étouffement : tout est gris, sinistre, que ce soit l’atmosphère, le caractère des gens ou leurs faits et gestes. On se sent porté par un courant glacial au fur et à mesure des révélations. Où se situe la vérité ? Où se situe la justice ?
Cette rétrospective emmène aussi le narrateur à dévoiler son obsession pour la résolution de ce crime, ses peines et son lourd secret. J’ai eu froid dans le dos face à ce qu’il a fait, je ne comprends pas et je ne peux pas comprendre.
Le style d’écriture est beau, avec des phrases bien travaillées. Je n’ai pas mis plus en note parce que ce livre dégage un accent tellement lugubre qu’il a laissé un arrière-goût amer dans la bouche.

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: La petite fille de Monsieur Linh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *