La revenue

Fiche identité

  • Titre du livre: La revenue
  • Auteur: Donatella Di Pietrantonio
  • Nombre de pages: 240
  • Édition: Seuil

Résumé

Cette histoire se déroule en Italie dans les années 70. Une famille pauvre va donner une de leurs filles à une cousine éloignée qui n’a pas d’enfant. Cette petite fille bénéficie d’une éducation privilégiée et aisée.
Mais treize ans plus tard, son père adoptif la ramène dans sa famille biologique. 

Avis     

J’ai découvert ce livre grâce à une liste publiée sur Babelio. Dès les premières lignes, on est plongé dans le vif du sujet : une adolescente, adoptée par des cousins lointains, est ramenée à ses parents biologiques à l’âge de treize ans. Elle quitte malgré elle un univers confortable et aisé pour se retrouver étrangère dans sa famille biologique, qui a des conditions de vie difficiles : un appartement étroit avec beaucoup de promiscuité, une famille nombreuse avec des problèmes financiers, un bébé qui présente un handicap etc.
On va suivre l’évolution de la narratrice, dont on ne connaîtra pas le nom, dans cet environnement nouveau : une complicité naissante avec une partie de ses frères et sœurs, ses relations tendues avec sa mère biologique, ses difficultés d’adaptation.
Mais je n’ai pas mis une note supérieure pour plusieurs raisons. L’attitude de l’adolescente me paraît trop sage. Face à un choc psychologique aussi fort (deux abandons successifs), elle reste exemplaire, modèle, posée et presque trop résignée à mon goût. Le seul écart qu’elle s’est permis est la relation ambiguë qu’elle entretenait avec son grand frère. J’attendais plus de réaction, d’action, peut-être plus de colère mais il n’y en a pas eu, ou très peu.
Je trouve le style d’écriture un peu plat et triste. Certes, l’auteur a essayé de restituer les états d’âme d’une adolescente terrifiée et déboussolée mais je trouve qu’il manque un peu de chaleur, de profondeur pour décrire les sentiments et les émotions de la narratrice. Je suis aussi étonné devant l’absence de réaction et de vive indignation des autres protagonistes face à la tragédie vécue par cet enfant, ballotée et traînée ici ou là comme une poupée selon les lubies des adultes.
Pour conclure, ma note est moyenne mais je pense que ce livre italien un peu court reste intéressant à découvrir ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.