Changer l’eau des fleurs

Fiche identité

  • Titre du livre: Changer l’eau des fleurs
  • Auteur: Valérie Perrin
  • Nombre de pages: 672
  • Édition: J’ai lu 
  • Année de publication: 2018

Résumé

Violette Toussaint est une gardienne de cimetière. Elle mène une vie tranquille, rythmée par les enterrements, les gens de passage et les collègues qui passent tous les jours. Mais quel secret cache-t-elle ?

Avis     

C’est un exercice difficile ce que je fais aujourd’hui, car ce livre, qui est plébiscité par beaucoup de gens, a rencontré peu d’échos chez moi.
Je le trouve trop triste et trop glauque. Survivre à la mort d’un enfant, c’est la pire tragédie que puisse vivre des parents. Mais en plus, si l’auteur en rajoute une couche, et encore une, cela devient assez pesant comme lecture.
Je ne peux pas mettre plus en termes de note parce que je n’ai pas aimé ce côté fleur bleue, qui dégouline de bons sentiments et de mièvrerie. Je trouve que la tragédie est assez forte sans en rajouter encore plus de tristesse, d’histoires d’amours improbables du passé et du présent, de pathos dans le pathos. En plus, les personnages sont assez caricaturaux : la gardienne de cimetière douce et effacée, les beaux-parents cruels et sans cœur jusqu’au bout, le mari volage et séducteur, etc. J’aurai aimé des personnages plus nuancés, plus réels et plus authentiques.
L’auteur met l’accent sur la résilience, sur le courage de vivre un jour à la fois en recherchant la sérénité et la paix dans les petites choses du quotidien. C’est un beau thème qui est, hélas, effacé par les multiples intrigues et le labyrinthe où elle nous entraîne.
Le style d’écriture est simple, agréable, mais parfois un peu lourd. Il y a quelques longueurs qui rendent cette histoire répétitive et un peu indigeste. C’est dommage, car le fond reste intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *