L’auberge de la Jamaïque

Fiche identité

  • Titre du livre: L’auberge de la Jamaïque
  • Auteur: Daphné du Maurier
  • Nombre de pages: 313
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Suite à la promesse faite à sa mère mourante, Mary Yellan rejoint sa tante Patience qui vit à l’auberge de la Jamaïque, un endroit isolé et inquiétant au milieu de la lande.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Ce livre, qui a les mêmes accents que Rebecca, m’a enchanté. Comment vous décrire l’atmosphère inquiétante qui plane autour de l’auberge de la Jamaïque, lieu isolé et perdu où débarque Mary ? Sa tante a perdu toute joie de vivre et tremble de peur devant son époux ; son oncle Joss est un homme violent et lunatique, adonné à la boisson ; l’auberge elle-même est éloignée de tout et évité par les diligences de passage. La nuit, des personnages peu recommandables viennent et des chariots tirés par des chevaux débarquent secrètement des marchandises.
Mary, est une héroïne courageuse bien qu’elle prenne parfois des décisions stupides et peu réfléchies. Guidée par son instinct et une dose de témérité et d’inconscience, elle va découvrir rapidement ce qui trame derrière les mystères de l’auberge et souhaite sauver sa tante des griffes de ce milieu malsain.
Cette histoire est pleine de rebondissements et d’actions. Si vous aimez les histoires de bandits, de contrebande et de crime, de navires échoués le long des falaises, de landes désolées et stériles, ce livre est fait pour vous. Bien qu’un détail m’ait mis rapidement la puce à l’oreille et que le dénouement ne m’ait pas surpris, j’ai beaucoup apprécié ce roman d’aventures. A mon avis, ce livre est plus adapté à des adolescents. Si quelqu’un avait eu la bonne idée de me mettre ce livre entre les mains à quinze ans, je crois que j’aurai passé des nuits blanches à le dévorer.
Le style d’écriture est très agréable, léger, fluide et pleine d’élégance. Daphné du Maurier arrive à distiller savamment le suspens et les péripéties et mettre une touche de peur et de mystère dans chaque description et dans chaque chapitre.
Bref, un bon roman gothique à déguster près du feu lors des longues soirées d’hiver !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blogLes oiseaux et autres nouvellesRébecca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *