L’ami retrouvé

Fiche identité

  • Titre du livre: L’ami retrouvé
  • Auteur: Fred Uhlman
  • Nombre de pages: 128
  • Édition: Gallimard

Résumé

Cette histoire se déroule en Allemagne, vers l’année 1932.  Hans Schwarz, fils unique d’une famille d’intellectuels juifs, fréquente le lycée le plus réputé de Stuttgart.  Il est sans véritable ami jusqu’au jour où un nouvel élève, fils d’une famille illustre, intègre sa classe.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Il y a des auteurs qui écrivent correctement, et d’autres qui maîtrisent avec perfection cet art. Je classerai cet auteur dans cette seconde catégorie car il m’a ébloui. Je suis ressortie de cette courte lecture complètement subjuguée, émue et secouée. Il a fallu plusieurs jours pour que je m’en remette et que j’écrive cet humble avis.
Cette histoire est courte, mais MAGNIFIQUE ! Les mots me manquent pour vous décrire la qualité de cet ouvrage. Il s’agit d’une histoire d’amitié entre deux adolescents de seize ans, Hans et Conrad. L’auteur décrit avec beaucoup de beauté ces scènes d’amitié, comme s’il peignait un tableau: se promener ensemble à la campagne, partager ses pensées les plus intimes, montrer ses collections de pièces que l’on cache d’habitude jalousement dans son armoire…Mais la montée du nazisme va fragiliser, puis détruire cet amitié.
J’ai aimé comment l’auteur décrit peu à peu l’emprise du nazisme sur la ville si tranquille de Stuttgart, où les Allemands et les Juifs vivaient avant en harmonie. Un des personnages les plus touchants est le père de Hans, qui pensait que le nazisme n’était qu’une maladie superficielle et qui croyait sincèrement que cet engouement allait vite disparaître ; cet homme qui se considérait comme un citoyen allemand, patriote jusqu’au plus profond de son âme, qui s’est battu et blessé pour l’Allemagne durant la 1ère guerre mondiale et qui était contre la mentalité sioniste. J’ai compris son geste, car il n’y avait pas d’autre alternative possible pour lui une fois tous ses idéaux et ses valeurs écroulés.
Le style d’écriture est beau et fin, un chef-d’œuvre de perfection et de simplicité. Il y a une intensité dans ce récit qui touche profondément l’âme : l’auteur a su traduire avec beaucoup de justesse la nostalgie du passé et la tristesse sans sombrer une seule fois dans la colère ou l’amertume. Le dénouement est si bouleversant que j’en ai eu les larmes aux yeux.
C’est un chef-d’œuvre à lire ABSOLUMENT !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *