Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage

Angelou, Maya - Je sais pourquoi chante l'oiseau en cageFiche identité

  • Titre du livre: Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage
  • Auteur: Maya Angelou
  • Nombre de pages: 345
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Maya Angelou, une américaine issue d’une famille noire, nous raconte ses souvenirs d’enfance, passés  dans le sud et l’ouest des Etats-Unis.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Ca y est ! Le 300ème article pointe le bout de son nez après presque trois ans et demie de lecture. J’espérais vous offrir un livre inoubliable mais j’ai un avis plutôt mitigé concernant cet ouvrage.
L’auteur nous raconte son enfance et adolescence aux Etats-Unis durant les années 30. Elle a vécu dans une époque difficile marquée par la ségrégation des Noirs et une haine et une peur réciproque entre les Noirs et les Blancs. Elevée d’abord avec son frère Bailey chez sa grand-mère à Stamps, une bourgade dans l’Arkansas, elle sentira dès son plus jeune âge que sa couleur de peau fait d’elle une personne différente, limitée dans ses droits, dans les endroits où elle peut aller, dans ces gestes et pensées et dans ses perspectives d’avenir. Puis elle sera ballotée entre ses parents et subira plusieurs souffrances physiques et morales.
Le style d’écriture est simple car l’auteur essaie de nous partager les pensées et inquiétudes qui animent un enfant.
Mais je n’ai pas réellement accroché pour plusieurs raisons. Même si j’ai  apprécié la partie de sa vie dans l’Arkansas où elle a vécu une ségrégation totale au point de ne presque pas savoir l’apparence d’un Blanc, les derniers chapitres m’ont paru moins intéressants. Cette collection d’anecdotes de son enfance qui met surtout l’accent sur sa vie de famille est très disparate, souvent très banale, ce qui fait que mon intérêt augmentait subitement puis diminuait en fonction des récits.  J’ai senti plusieurs longueurs, j’ai eu du mal à me retrouver dans la chronologie des évènements et je me suis souvent ennuyée car je ne comprenais pas vraiment où elle voulait en venir. Je ne me suis pas vraiment attachée au personnage principal, ce qui fait que le récit m’a paru encore plus lointain et presque trop sobre.
Je suis peut-être passée à côté d’un chef-d’œuvre, dommage il manquait un peu de saveur ! A lire quand même si vous êtes motivé !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Un billet d’avion pour l’Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *