Eternalis

Khoury, Raymond - EternalisFiche identité

  • Titre du livre: Eternalis
  • Auteur: Raymond Khoury
  • Nombre de pages: 444
  • Édition: Presses de la Cité

Résumé

Liban 2006. Evelyn, archéologue réputée, est enlevée dans les rues de Beyrouth. Sa fille, qui a assisté l’évènement, découvre que ce rapt est liée à un symbole ésotérique, l’Ouroboros. Avec l’aide de Jim Corben, elle tentera à tout prix de sauver sa mère…

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Après la lecture de La case de l’oncle Tom, j’ai choisi de me tourner vers des lectures plus soft. L’auteur est assez connu et je me suis jetée à l’eau, en espérant ne pas être trop déçue ! C’est un thriller proche du genre Da Vinci code: un symbole mystérieux qui recèle un terrible secret, des évènements historiques datant du XVIIIème siècle et qui auront des répercussions sur le présent, une course-poursuite pour se procurer un livre.
L’intrigue est assez intéressante et l’auteur arrive à distiller le suspens, si bien qu’on a envie d’avancer plus vite dans la lecture. Evidemment, on a droit à toutes les péripéties possibles et inimaginables: un médecin fou, des enlèvements, des tortures, des courses-poursuites dans un cadre original qui est le Moyen-Orient. L’auteur connaît bien le pays et il n’hésite pas à nous donner quelques leçons de géopolitique et son opinion sur les évènements liés au Liban ou la guerre en Irak. On a droit aussi, comme tous les thrillers de ce type, à une énième histoire sur les Templiers et l’alchimie et je suis assez déçue de ce côté, car il reprend des discours maintes fois répétés dans d’autres ouvrages, sites Internet etc…
Le contenu du secret – que je ne révèlerai pas ici – est assez évident même si cela reste très utopique et c’est dommage que l’auteur ait choisi une fin un peu niaise. Toutefois ce qui était intéressant c’est qu’il ne divisait pas les personnages en « bons » et « méchants » : chacun avait ses mobiles et bien souvent, on ne savait vraiment pas qui jouait pour qui réellement ! Le style d’écriture est très fluide : les mots glissent tout seuls, même au niveau des scènes de combat !
Bref, une lecture agréable pour les vacances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *