De sang froid

Capote, Truman - De sang-froidFiche identité

  • Titre du livre: De sang-froid
  • Auteur: Truman Capote
  • Nombre de pages: 506
  • Édition: Gallimard

Résumé

Nous sommes dans les années 50 aux Etats-Unis. La famille Clutter a été sauvagement assassinée par deux hommes, Dick et Perry. L’auteur revient sur les circonstances du meurtre et l’analyse psychologique des assassins.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

J’ai entendu plusieurs fois parler de cet ouvrage et c’est avec une certaine appréhension que j’ai démarré sa lecture d’autant plus que j’avais eu une petite déception avec un des livres de cet auteur, La traversée de l’été. Mais je peux vous dire en toute assurance : c’est une œuvre magistrale qu’il faut lire une fois dans sa vie.
Ce n’est pas une histoire policière avec beaucoup de suspens puisque d’emblée on connaît les meurtriers. L’auteur s’attache plutôt à décrire les faits qui ont précédé et suivi leurs meurtres jusqu’à l’arrestation des deux criminels. On découvre d’abord les Clutter, des propriétaires terriens qui vivent dans une petite bourgade dans le Kansas : c’est une famille des plus ordinaires, avec une vie paisible et quelques problèmes ici et là mais sans grande importance. On s’attache à eux et on a l’impression de les côtoyer le temps de quelques pages…
Puis vient le meurtre et on suivra Dick et Perry dans leurs pérégrinations aux Etats-Unis jusqu’en Amérique du Sud. La qualité de cet ouvrage sera surtout cette restitution brute des faits et l’analyse psychologique détaillée des deux hommes. L’auteur fait des retours en arrière sur leur enfance plutôt malheureuse, leur adolescence difficile, les souvenirs qui les ont profondément affectés, leurs faits et gestes quotidiens et les raisons qui les ont poussés à commettre tel ou tel acte.
Je me suis posée beaucoup de questions en lisant cet ouvrage : s’ils avaient vécu dans une situation familiale différente et qu’ils avaient eu une enfance et une adolescence plus heureuse, auraient-ils commis ce meurtre ? Ou bien, le mal était-il réellement en eux et les circonstances malheureuses de leur vie ont exacerbées ce qui était déjà là ?
Personnellement je n’arrive toujours pas à répondre à ses questions même en ayant terminé le livre car, même si j’ai pu comprendre et ressentir un peu de compassion pour ces deux meurtriers, je considère que leur acte était totalement abjecte et au-delà de l’idée que je me suis faite sur la nature et la raison humaine. Je pense également que la peine de mort est un châtiment trop sévère malgré la gravité du crime.
Le style d’écriture est limpide : les mots coulent tous seuls. Dès qu’on commence la première page, impossible de s’arrêter ! Le livre est composé essentiellement de descriptions mais ce n’est absolument lassant car l’auteur alterne les points de vue entre les nombreux protagonistes.
Pour conclure, un chef-d’oeuvre que je vous recommande !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: La traversée de l’étéPetit déjeuner chez Tiffany

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *