Les chiens noirs

Fiche identité

  • Titre du livre: Les chiens noirs
  • Auteur: Ian McEwan
  • Nombre de pages: 251
  • Édition: Gallimard

Résumé

Jeremy recueille les confidences de ses beaux-parents, séparés depuis plusieurs années. Il souhaite écrire l’histoire du couple qu’il formait et essaie de comprendre l’incident qui les a irrémédiablement séparé.

Avis     

Ian McEwan est un auteur qui ne m’a jamais déçu. Chacun de ces romans nous plonge dans une ambiance particulière où règne un malaise.
Il s’agit d’un couple dont l’histoire d’amour a fait naufrage à cause d’une divergence d’idéologies: si Bernard, le mari, reste un communiste convaincu, sa femme June abandonne le parti pour se tourner vers une religion teintée de mysticisme. Ce revirement s’est déclenché suite à un incident impliquant deux chiens noirs lors d’une randonnée.
Chacun est convaincu de la justesse de sa voie et ne peut accepter le point de vue de son conjoint. C’est l’éternel combat entre l’athéisme et la religion sans qu’il y ait un réel consensus.
Le narrateur Jeremy est un personnage intéressant car c’est à travers le prisme de son regard que l’on découvre le couple. J’ai aimé suivre cet éternel orphelin en quête de la famille idéale qu’il n’a jamais eu.
Le style d’écriture est limpide, doux et très agréable à lire. J’ai passé un bon moment de détente donc je vous recommande cet ouvrage !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Amsterdam – Dans une coque de noixExpiationL’intérêt de l’enfantSur la plage de Chesil

La reine des pluies

Fiche identité

  • Titre du livre: La reine des pluies
  • Auteur: Katherine Scholes
  • Nombre de pages: 640
  • Édition: Pocket

Résumé

A l’âge de douze ans, Kate Carrington perd ses parents, missionnaires en Tanzanie, qui ont été sauvagement assassinés. Plusieurs années s’écoulent jusqu’au jour où une mystérieuse voisine s’installe à côté de chez elle pour lui révéler une partie de son passé.

Avis     

Avant tout, je remercie la personne qui m’a prêté ce livre. Sans elle, je n’aurai jamais découvert cet auteur qui m’a fait voyager au fin fond de la Tanzanie.
En réalité, le personnage principal de ce livre est Annah Masson et non les parents de Kate. Cette jeune missionnaire, fraîchement débarquée en Afrique, va vivre une succession d’aventures : rattachée d’abord au couple Carrington, elle est contrainte de les quitter pour un autre lieu d’affectation. Passionnée par son métier, impulsive et parce qu’elle aime défier les règles établies si elle les estime injustes, Annah mènera une vie nomade, isolée et pleine de péripéties. C’est une héroïne attachante avec un caractère courageux et généreux.
Le récit est rythmé, ce qui fait qu’on ne s’ennuie pas. Il y a également une pointe de romance qui lui donne son charme. L’auteur nous restitue avec brio les paysages de la Tanzanie : en lisant ce livre, on a l’impression d’y être.
L’auteur évoque aussi la vie des missionnaires affectés en Afrique qui à mes yeux possède un rôle assez ambigu : bien qu’ils apportent des soins médicaux dans des zones reculées, je critique leur attitude arrogante et méprisante envers les croyances africaines. La position du couple Carrington est assez claire à ce sujet : seules leurs méthodes comptent et il est hors de question d’utiliser un quelconque savoir local même s’il semble efficace. De même, l’introduction forcée de la religion chrétienne a banni les coutumes ancestrales.
J’ai passé un bon moment de lecture donc je recommande cet ouvrage à tout ce qui souhaiterait s’évader de leur fauteuil pour vivre des aventures dans les terres sauvages d’Afrique !