Les apparences

Fiche identité

  • Titre du livre: Les apparences
  • Auteur: Gillian Flynn
  • Nombre de pages: 696
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Amy et Nick forment selon les apparences un couple idéal. Après quelques déboires professionnels et financiers, ils quittent New-York pour revenir dans le Missouri où Nick a grandi.
Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, après avoir terminé son travail, Nick rentre chez lui et découvre le salon dans un désordre indescriptible. Quant à sa femme, elle a disparu sans laisser de trace.

Avis     

Je ressors de ce livre avec des sentiments contradictoires. Comment parler d’une histoire qui m’a ennuyé la moitié du temps mais que je trouve néanmoins ingénieuse ?
La première partie de ce livre est fastidieuse au point où j’ai failli abandonner. Le récit alterne entre le journal intime d’Amy Dunne sur plusieurs périodes et les évènements vécus par Nick Dunne à partir du jour de la disparition.
Au fur et à mesure qu’avance le récit, on va découvrir les dessous de ce couple qui semblait heureux : après cinq ans d’amour fou, leur histoire bat de l’aile. Plusieurs causes sont en jeu que ce soit d’ordre professionnel, financier ou social. Quitter New-York pour une petite ville paumée au fin fond du Missouri en fait partie. Quand l’enquête continue, la plupart des faisceaux d’indices se tournent vers Nick, qui de mari éploré, passe au banc des principaux suspects.
C’est à partir de la seconde partie – et il faudra une bonne dose de patience au lecteur pour arriver jusque là – pour que cette histoire prenne enfin son ampleur.
Je ne dévoilerai pas ici le principal nœud de l’intrigue mais c’est particulièrement bien ficelé. Je ne m’y attendais pas, et ce fut une agréable surprise. La fin est juste époustouflante, déstabilisante mais d’une rare habilité.   
Au début, le style d’écriture est peu fluide, assez lourd jusqu’à la fin de la première partie. Une fois passé cette étape, les pages se tournent toutes seules et on a qu’une seule hâte c’est connaître l’issue de ce piège.  Pour conclure, c’est un thriller intéressant avec un parfum de machiavélisme qui mérite le détour !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.