Frère d’âme

Fiche identité

  • Titre du livre: Frère d’âme
  • Auteur: David Diop
  • Nombre de pages: 176
  • Édition: Seuil
  • Année de publication: 2018

Résumé

Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais, se battent sur le front. Peu de temps après être sorti de la tranchée, Mademba tombe, blessé gravement sous les yeux d’Alfa. Seul devant cette guerre sanglante et face à l’agonie de son ami d’enfance, Alfa perd peu à peu la raison.

Avis     

Pourquoi un livre qui parle d’une guerre vieille de cent ans, où désormais il n’y a quasiment plus de survivants pour témoigner, reste encore primé par un prix prestigieux ? Parce que le devoir de mémoire perdure.
Cette histoire est ardue : Alfa Ndiaye, un tirailleur sénégalais, perd peu à peu la raison face à la lente agonie de son ami d’enfance blessé. Il se sent coupable de ne pas avoir abrégé ses souffrances, de l’avoir laissé mourir pire qu’une bête malgré les supplications de ce dernier. Pour se faire pardonner, pour expier sa souffrance morale et psychologique, Alfa devient de plus en plus violent et instable au point que sa hiérarchie décide de l’envoyer dans un asile, loin du front. Dans cette seconde partie, Alfa Ndiaye nous livre son passé, son enfance et adolescence au Sénégal.
L’auteur a un style d’écriture assez lyrique, comme celui d’un griot africain, avec la répétition du fameux « par la vérité de Dieu » sur chaque paragraphe (peut-être un peu moins mais je l’ai tellement lu que j’ai l’impression de le voir partout). Néanmoins, certaines scènes de guerre sont insoutenables dans leur violence. La deuxième partie est plus douce, avec un parfum de nostalgie et de regret qui m’a touché.
Pour conclure, c’est une lecture peu joyeuse, avec beaucoup de répétitions, qui pourrait rebuter un certain nombre de lecteurs, même les plus aguerris. Pour moi, ce sera un avis mitigé donc une note moyenne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *