Thérèse Raquin

Fiche identité

  • Titre du livre: Thérèse Raquin
  • Auteur: Emile Zola
  • Nombre de pages: 228
  • Édition: Pocket

Résumé

La famille Raquin, composée de la mère, son fils Camille et sa nièce Thérèse mène une existence monotone, d’abord à Vernon et ensuite à Paris. L’arrivée de Laurent, un ami d’enfance, va faire voler en éclats le quotidien du ménage.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

Quel livre !!! J’en sors le souffle coupé, comme si j’ai reçu un coup de poing au niveau du sternum.
Ce roman est un bijou, plein de noirceur et de méchanceté, de violence et de cruauté.
Thérèse est mariée à son cousin Camille qu’elle n’aime pas. Sa vie est lugubre, sombre et terriblement monotone jusqu’à l’arrivée de Laurent qui va déclencher une passion violente. Mais Camille devient gênant pour leur relation donc les deux amants décident de le tuer.
L’auteur décrit avec brio la psychologie du crime passionnel et de la culpabilité : Thérèse et Laurent sont des êtres détraqués partagés entre la culpabilité et le besoin d’assouvir leurs passions et leurs vices. Ils sont pris dans les filets du remords, plongent dans des cauchemars, des hallucinations et des délires obsessionnels. Le crime les hante et les poursuit jour et nuit et ils sont prêts à tout pour se délivrer de leurs angoisses quotidiennes car Camille est plus envahissant vivant que mort : mensonges pour masquer le meurtre, mariage, violences verbales et physiques, prostitution, alcoolisme etc.
Certaines scènes sont violentes et poignantes mais la plus terrible à mes yeux est celle de François le chat. Rien qu’à y penser, je frissonne encore d’horreur. A cette étape, j’ai du poser mon roman pendant dix minutes avant de pouvoir reprendre sereinement la lecture.
Le style d’écriture est riche, intense, ponctué de superbes descriptions psychologiques. On ressent ce que vivent les personnages principaux, c’est un peu vulgaire ce que je vais écrire mais « ça vous prend aux tripes » et impossible de lâcher le livre tellement on a envie de connaître la suite! En plus la fin est magistrale, mais vraiment MAGISTRALE!
Bon, mon commentaire enthousiaste vous indique la route à suivre : à lire de toute urgence !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Germinal – L’assommoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *