Maktub

Coelho, Paulo - MaktubFiche identité

  • Titre du livre: Maktub
  • Auteur: Paulo Coelho
  • Nombre de pages: 190
  • Édition: LGF

Résumé

Paulo Coelho nous partage ici plusieurs petites histoires, des anecdotes et des leçons de vie sur l’amour, la spiritualité, la liberté et la foi.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

C’est avec un réel plaisir que je vous partage cette lecture. J’avais déjà lu quelques livres de Paulo Coelho (que je n’ai pas encore eu l’occasion de commenter ici) mais celui-ci est un vrai bijou. Comme le résumé l’indique, c’est un recueil d’histoires sur plusieurs thèmes. Au début j’étais assez réticente car lorsqu’on commence à aborder des sujets comme la religion et la foi, cela tourne souvent à des leçons de morale et de bienséance.
Mais ici, ces mots simples et doux m’ont touché. Il ne parle pas que de la religion chrétienne mais aussi des croyances bouddhistes, asiatiques, africaines ou sud-américaines : c’est un condensé de textes sur la spiritualité, l’enthousiasme, le bonheur, l’amour, l’optimisme et la Légende personnelle. Il nous pousse à partager, à écouter, à apprécier le moment présent, à chercher en soi ce pour quoi on est réellement fait, à oublier nos préjugés.
Une chose m’a toutefois intrigué : tout le long du livre, il fait référence à un Maître. J’avais envie d’en savoir plus sur ce dernier : est-ce un gourou ? Un illuminé ? Un prêtre ? Un missionnaire ? Hélas, peu d’informations sont délivrées et j’ai préféré ne pas m’attarder sur ce détail pour que mes préjugés ne remontent pas à la surface.
Bref, une lecture agréable et inoubliable !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog:  AdultèreL’alchimiste – Manuel du guerrier de la lumièreSur le bord de la rivière PiedraVéronika décide de mourir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.