Les princes de sang

Schlogel, Gilbert - Les princes du sangFiche identité

  • Titre du livre: Les princes de sang
  • Auteur: Gilbert Schlogel
  • Nombre de pages: 947
  • Édition: LGF

Résumé

Ce livre nous raconte l’histoire de la chirurgie du XVIIIème à nos jours à travers la vie de cinq chirurgiens issus d’une même lignée. Considérés comme des barbiers au temps de Louis XVI, l’évolution de cette discipline ira de pair avec la révolution Française et les différentes guerres qui jalonneront l’histoire de la France.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Depuis que j’avais lu le livre Le médecin d’Ispahan, j’ai commencé à m’intéresser à l’histoire de la médecine. C’est ainsi qu’au fil de mes recherches, je suis tombée sur ce livre. Au début, une certaine appréhension m’avait envahi : lire 900 pages sur la chirurgie risque d’être assez fastidieux.
Mais, au fur et à mesure de la lecture j’ai beaucoup apprécié cette saga historique qui s’étale sur plus de trois siècles. On découvre les différentes techniques de chirurgie depuis le XVIIIème siècle: les saignées, puis ensuite l’apparition de l’anesthésie et de l’asepsie, la radiologie… Les différents protagonistes ont côtoyé de grands noms de la chirurgie et de la médecine et c’est aussi une belle occasion de connaître ces individus qui ont amélioré de manière considérable cette discipline.
Bien sûr, il y a des passages difficiles notamment sur la description de certaines opérations mais c’est aussi un moyen d’apprécier le confort dans lequel on vit actuellement. Avant l’apparition de l’anesthésie, les patients devaient serrer les dents pour se faire opérer et bien souvent, on mourrait de gangrène ou d’infection.
Puis les conditions d’hygiène étaient totalement différentes : un chirurgien pouvait passer de l’autopsie à une opération sans laver ni ses instruments ni ses mains. On pense, de nos jours, que l’hygiène est élémentaire mais ce n’était pas l’opinion de l’époque.
Concernant les personnages, certains sont beaucoup plus attachants que d’autres. J’ai eu l’impression que l’auteur a manqué d’inspiration et on retrouve de vives ressemblances entre les pères et les fils, notamment dans leur histoire personnelle. Ce n’est pas lassant heureusement grâce aux foisonnements de détails historiques, qui arrivent à tempérer les incohérences dans certains passages.
A lire, surtout pour ceux qui ne connaissent rien dans ce domaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *