Léon l’Africain

Fiche identité

  • Titre du livre: Léon l’Africain
  • Auteur: Amin Maalouf
  • Nombre de pages: 346
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

L’histoire se déroule à partir du début du XVème siècle jusqu’au milieu du XVIème siècle. Il s’agit d’une autobiographie romancée de Hassan al-Wazzan, ancien diplomate et commerçant.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Ces derniers temps, j’ai déjà envie d’évasion et de voyages, de tour du monde et de nouvelles découvertes alors qu’un seul mois s’est écoulé après la rentrée. Et ce livre correspondait à mes attentes car il m’a régalé de contrées exotiques et de paysages à jamais disparus.
Dans cette autobiographie romancée, nous suivons la vie extraordinaire d’Hassan qui a vécu les grands évènements de son temps. Exilé de Grenade suite à l’invasion castillane et à la montée de l’Inquisition, il passera toute son enfance et adolescence à Fès. Devenu par la suite commerçant puis diplomate, il fera des voyages splendides dans tout le Maghreb et en Afrique noire vers la mystérieuse ville de Tombouctou. Sa disgrâce le mènera vers le Caire, où il assistera à l’invasion ottomane. Enlevé par des pirates, il sera revendu au pape Léon et vivra à Rome un certain nombre d’années.
On découvre la géopolitique autour du bassin méditerranéen à cette époque (fin du XVème siècle-début du XVIème siècle) : la fin du califat en Andalousie, le début de l’Inquisition, l’invasion ottomane du côté de l’Egypte, les alliances et tensions politiques qui existaient entre le pape, le roi de France François 1er et Charles Quint. L’auteur évoque aussi l’opposition qui existait entre l’islam et le christianisme, le statut des femmes musulmanes à cette époque-là, les échanges commerciaux entre les différentes villes…
L’auteur a un talent de conteur indéniable : dès la première page, on est embarqué dans ce périple et on est captivé par la vie d’Hassan. Le style d’écriture est très agréable, fluide, avec des passages qui m’ont paru drôles. Je n’ai ressenti aucune lassitude ou ennui durant la lecture. Bien sûr, ’il s’agit d’un roman donc il faut rester sceptique sur plusieurs points. J’ai surtout du mal à imaginer que quelqu’un ait pu traverser autant de pays et à assister à tant d’évènements le temps d’une vie humaine.
A lire pour les amateurs de romans historiques férus de voyages !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Samarcande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *