L’énigme des Blancs-Manteaux

Fiche identité

  • Titre du livre: L’énigme des Blancs-Manteaux
  • Auteur: Jean-François Parot
  • Nombre de pages: 377
  • Édition: 10 x 18

Résumé

Cette histoire se déroule en 1761 en France. Nicolas Le Floch quitte brusquement sa Bretagne natale pour rejoindre Paris, où il entre au service de M. de Sartine, lieutenant général de police de Louis XV. Sa première enquête concerne la disparition du commissaire Lardin.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

A l’occasion de la fête nationale française, revenons quelques siècles en arrière, plus exactement en 1761, et suivons Nicolas le Floch, un nouvel enquêteur qui fait son entrée sur ce blog. En plus, c’est un jeune homme sympathique, dynamique et plein de bonne volonté. Il est parfois naïf et impulsif mais on lui pardonne ses petites erreurs car il vient de débuter dans le métier. Certaines de ces découvertes sont marquées plus par le hasard qu’une méthode de recherche rigoureuse et sans l’aide providentielle de l’inspecteur Bourdeau, Nicolas aurait eu plus de difficultés à démêler cette intrigue complexe qui implique une mystérieuse disparition, des fausses pistes, des cadavres qui s’accumulent, des agents de police corrompus, une maison de plaisir qui cache bien des choses.
Mis à part l’enquête, l’auteur nous propose une description bien documentée de Paris à cette époque. Oubliez ces magnifiques immeubles haussmanniens et imaginez un Paris d’une saleté repoussante, envahie par les festivités du Carnaval toutes les nuits en février, avec en prime l’odeur de l’équarrissage et des égouts dans les narines.
L’auteur emprunte au vocabulaire ancien certains expressions et mots qui mettent une touche d’originalité dans le livre. Par contre, durant la lecture, j’ai senti quelques longueurs, comme si l’auteur tenait à nous étaler toutes ces connaissances sur cette époque.
Ce fut quand même une lecture agréable, divertissante et qui me donne envie de poursuivre cette série !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: L’homme au ventre de plomb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *