Le vieil homme et la mer

Hemingway, Ernest - Le vieil homme et la merFiche identité

  • Titre du livre: Le vieil homme et la mer
  • Auteur:  Ernest Hemingway
  • Nombre de pages: 113
  • Édition: Gallimard

Résumé

Santiago est un pêcheur cubain. Depuis des semaines, il n’a pas pris de poisson. Le quatre-vingt-cinquième jour, un poisson mord à son hameçon : un long combat de plusieurs jours aura lieu entre l’homme et l’espadon.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Je me rappelle que je devais lire cet ouvrage au collège mais évidemment je ne l’ai pas fait. Lorsque je l’ai vu sur une étagère à la bibliothèque je me suis dit qu’il était enfin temps de le découvrir.
Je vous avoue qu’en ayant terminé le livre je me suis dit que je ne l’aimais pas du tout peut-être parce que la fin  m’a laissé un goût amer à la bouche. Puis j’ai pris du recul, ce qui a légèrement changé mon avis. C’est une histoire très courte, minimaliste sur la lutte d’un pêcheur et d’un poisson. J’ai ressenti beaucoup de peine pour ce vieux pêcheur. Malgré son âge, il devait encore gagner sa vie et il s’engageait tout seul sur l’océan sur une vieille barque toute frêle. Personne n’était là pour lui, à part un jeune garçon de seize ans lorsqu’il se trouvait sur la terre ferme. J’ai admiré son courage, son humilité, sa force et sa capacité à tenir coûte que coûte.
L’auteur décrit avec une minutie parfaite chaque étape, chaque bataille entre l’espadon et Santiago. Certains termes sont relatifs au vocabulaire marin donc j’ai eu du mal à comprendre, surtout que je me trouvais dans un lieu sans dictionnaire à portée de main.
C’est un ouvrage où l’on ressort chamboulé mais pour ne pas terminer sur une note négative, je vous propose cette belle citation tirée du livre : « Un homme ça peut être détruit, mais pas vaincu ».

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Le soleil se lève aussi – Paris est une fête

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *