Le destin miraculeux d’Edgar Mint

Udall, Brady - Le destin miraculeux d'Edgar MintFiche identité

  • Titre du livre: Le destin miraculeux d’Edgar Mint
  • Auteur: Brady Udall
  • Nombre de pages: 544
  • Édition: 10 x 18

Résumé

Edgar, un métis apache-américain, se fait écraser la tête par la jeep de facteur lorsqu’il a sept ans. A partir de cet évènement, sa vie va basculer. Sauvé in extremis par un médecin, il va vivre une succession d’aventures où la quête du bonheur est omniprésente.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Ce livre est un bijou que j’ai pris à la bibliothèque. Je me baladais dans les rayons vers la lettre U et je me suis dit « tiens, tentons le coup pour ce gros pavé », qui d’ailleurs était couvert de louanges. J’ai déjà lu plusieurs livres mais c’est une des rares fois où le style d’écriture m’a carrément coupé le souffle. La façon d’écrire de l’auteur est d’une qualité époustouflante. En un mot : il pourrait me faire lire le dictionnaire tellement son style est léger, spontané, fluide et aussi ironique, sans en faire trop.  Lorsqu’on ouvre le livre, on est transporté dans un autre univers et on se retrouve  plongé dans la peau d’Edgar, le personnage principal. Même si l’histoire est totalement fictive, Edgar est ce que l’on appelle un miraculé au sens propre du terme. Ce garçon de sept ans, qui est très attachant, sympathique et drôle, va vivre des aventures assez cocasses : d’une longue convalescence à l’hôpital, il se retrouvera dans un centre d’éducation pour les Amérindiens. Pour quitter cet enfer, il sera adopté par une famille de mormons. Sur son chemin, il va rencontrer plusieurs types de personnes : certains sont carrément détestables et font froid dans le dos comme Barry ; d’autres sont sympathiques malgré leurs défauts. Ce qui est beau dans ce livre est cette lueur d’espoir gardé par Edgar, en dépit de tout ce qu’il a vécu, surtout cet acharnement à retrouver le facteur qui a failli le tuer. La fin est tout simplement inouïe.
Pourquoi je n’ai pas mis le 5ème cœur ? J’ai trouvé que la période dans le fort était un peu trop longue. Certains passages du livre sont assez durs, notamment les tortures que s’infligeaient entre eux les enfants.  C’est vrai que l’auteur a une imagination débordante, mais parfois j’ai l’impression qu’il exagère volontairement les faits.
En tout cas, c’est un livre à découvrir !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Lâchons les chiens 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *