L’amant

Fiche identité

  • Titre du livre: L’amant
  • Auteur: Marguerite Duras
  • Nombre de pages: 145
  • Édition: Editions du Minuit

Résumé

Ce récit autobiographique qui se déroule dans l’Indochine française raconte l’expérience passionnelle entre une jeune fille de quinze ans et un homme plus âgé qu’elle.

Avis     Coeur-blog

C’est le second roman de Marguerite Duras que je lis mais je n’arrive toujours pas à apprécier sa plume.
Ce récit évoque deux thèmes majeurs. Le premier est celui des ses relations familiales tendues et conflictuelles : une mère qu’elle décrit comme folle, un frère aîné tyrannique, un second frère qu’elle idolâtre mais qui décèdera dans des circonstances troubles, des conditions de vie modestes dans les colonies françaises. Paradoxalement au titre du livre, c’est ce sujet qui constitue à mes yeux l’ossature du livre et le thème principal, comme si l’auteur avait besoin d’exorciser ces vieux démons et de régler ses comptes.
Le second thème est celui de la passion naissante entre Marguerite, âgée de quinze ans, et un riche chinois plus âgé qu’elle. Avec cet homme, elle découvre non seulement la sexualité mais aussi l’accès à un mode de vie plus riche et opulent.
Mais cette histoire est décousue : les souvenirs s’entassent pêle-mêle et j’ai eu du mal à démêler les évènements. Ce livre n’est pas fait pour moi. Je n’ai senti aucune sensibilité, aucun émoi mis à part un ennui sévère et l’envie profonde d’en finir au plus vite. Comme je l’ai écrit haut, je n’aime pas son style d’écriture que ce soit la structure du livre, la syntaxe, le ton, les phrases etc. A quoi bon donc aller plus loin dans son œuvre après deux essais infructueux car il reste à lire de tant d’autres auteurs !
Pour conclure, une lecture que j’oublierai rapidement.

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Moderato cantabile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *