La petite fille de Monsieur Linh

Claudel, Philippe - La petite fille de Monsieur LinhFiche identité

  • Titre du livre: La petite fille de Monsieur Linh
  • Auteur: Philippe Claudel
  • Nombre de pages: 183
  • Édition: Le livre de poche

Résumé

Monsieur Linh quitte son pays, ravagé par la guerre. Lors de son exil, il n’emmène qu’une valise et sa petite fille, encore nouveau-né.

Avis     Coeur-blogCoeur-blog

Je m’excuse si mon blog est au ralenti mais en ce moment ma vie professionnelle ne me laisse pas vraiment le choix. Ce livre est arrivé un peu par hasard dans ma liste de lectures et était surtout destiné à me changer les idées.  Mais je suis vraiment très déçue par le contenu du récit.
C’est l’histoire d’un vieil homme exilé par la guerre, qui débarque dans un pays inconnu. Il a du mal à s’adapter d’autant qu’il ne connaît pas la langue, que le pays lui semble froid et à mille lieues de son village natal. Il se raccroche à l’existence car il a encore la charge de sa petite-fille Sang Diû.
Malheureusement je trouve que l’auteur exploite les bons sentiments pour susciter la sympathie du lecteur. Le livre manque cruellement de profondeur : il ne se passe quasiment rien, mis à part les souvenirs évoqués par M. Linh et l’amitié qu’il noue avec M. Bark malgré la barrière de la langue. La fin ne m’a pas surprise car pourvu qu’on soit un lecteur attentif, on sent que quelque chose ne cadre pas vraiment. Je ne vous dirais pas plus, à vous de découvrir si le cœur vous en dit.
Le style d’écriture est plat, banal et sans aucune poésie. Mais alors là, je me suis énervée à un certain moment en lisant des phrases « sujet + verbe + complément » digne d’un enfant de CE2. Cette première incursion chez Philippe Claudel, auteur dont j’ai entendu beaucoup de bien est tout simplement très décevante. Je ne recommande absolument pas ce livre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *