Journal d’un curé de campagne

Fiche identité

  • Titre du livre: Journal d’un curé de campagne
  • Auteur: Georges Bernanos
  • Nombre de pages: 336
  • Édition: Le livre de poche 

Résumé

Ce livre est le journal quotidien d’un curé dans la paroisse d’Ambricourt, dans le Nord de la France.

Avis     Coeur-blog      

Je respire enfin car j’ai terminé ce roman, que j’ai traîné depuis des semaines comme un boulet. J’ai failli l’abandonner plusieurs fois, et j’aurai dû mais un je ne sais quoi m’a retenu.
L’auteur nous offre ici le journal intime d’un curé de campagne. Le personnage principal est un jeune prêtre exalté, plein de projets et d’ambitions pour son humble paroisse. Il me semble un peu naïf, car tout droit sorti du séminaire il connaît mal les usages du monde et devient parfois la risée des autres. Mais l’auteur a quand même semé le doute dans mon esprit : n’est-il pas aussi possédé par le démon de l’alcoolisme et son comportement agité n’est-il pas le fruit de son ivrognerie ? Est-ce la solitude qui lui monte à la tête et qui le rend si mélancolique et si triste ? Parfois, on a l’impression que la foi l’abandonne complètement et ensuite il se ressaisit et de nouveau, tout semble clair dans son esprit par rapport à sa vocation.
Les soucis quotidiens de sa paroisse sont brièvement évoqués et il faut deviner entre les lignes ce qui se passe.
En tout cas, nous allons suivre les méandres de ses pensées pendant trois cent pages : qu’est-ce que ça m’a paru soporifique, incompréhensible et ennuyeux ! Le style d’écriture est lourd, assez dense et très riche. Il faut beaucoup de concentration pour saisir les tenants et aboutissants. Pour ceux qui ne seraient pas intéressés par les questions religieuses, métaphysiques et philosophiques, je vous conseille d’éviter ce roman. Même moi j’ai peiné et j’en garde un mauvais souvenir.
La fin est assez tragique et malheureuse, tout comme l’est l’ensemble de cet ouvrage. Après cette lecture, on a juste envie de se servir d’un bon verre de vin rouge et du fromage, de s’installer confortablement et de savourer la beauté de la vie sans se prendre la tête !
Pour conclure, un roman qui n’est pas dans mes goûts et que je ne recommande pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *