Le noeud de vipères

Fiche identité

  • Titre du livre: Le noeud de vipères 
  • Auteur: François Mauriac 
  • Nombre de pages: 287
  • Édition: Le livre de poche 

Résumé

Alors qu’il se sent bientôt mourant, Louis souhaite se venger des siens en les déshéritant tout en expliquant son geste dans une lettre.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blogCoeur-blog     

Lorsque j’ai commencé ce livre, je me suis dit: pourquoi m’intéresserai-je aux confessions d’un vieil homme plein de haine et de colère? J’étais assez sceptique au début des premières pages, et puis d’un coup, j’étais happée par ce journal intime et par la personnalité du personnage principal.
Louis est un homme qu’on pourrait presque qualifier d’antipathique : vieux et malade du cœur, sa dernière obsession est de jouer un mauvais tour aux membres de sa famille qui n’attendent que sa mort pour s’emparer d’un héritage colossal. Pourquoi donc ne pas les dépouiller de ces biens qu’ils espèrent tant ? Homme avare, inflexible, distant, plein de rancœur envers sa femme et sa famille, il est prêt à tout pour arriver à ses fins. Mais pourquoi tant de haine ? Pourquoi être arrivé à ce geste là ? C’est là où s’épanouit tout le talent de l’auteur car il arrive à analyser en profondeur ce personnage tortueux.
Paradoxalement, plus j’avançais dans ma lecture, plus je le prenais en pitié, plus j’avais de la compassion et plus je le comprenais et je l’appréciais même. On a tous au fond de nous peut-être ce « monstre » qui comprend le langage de son semblable…
L’auteur, à travers son personnage, critique aussi le conservatisme bourgeois de province ainsi les pratiques religieuses dénuées de sens et de foi, faites mécaniquement à la suite d’une longue habitude.
Le style d’écriture est fin, riche et nous dresse un portrait réaliste. La fin est belle et laisse un sentiment doux-amer dans la bouche.
Un livre percutant que je vous recommande !

Autre(s) livre(s) de cet auteur commentés dans ce blog: Thérèse Desqueyroux

Perles de glace et de sang

Fiche identité

  • Titre du livre: Perles de glace et de sang
  • Auteur: Françoise Leroy-Lorriaux
  • Nombre de pages: 155
  • Édition: Edilivre-Aparis

Résumé

L’auteur nous raconte une partie de sa vie qui s’est déroulée dans le Nord de la France.

Avis     Coeur-blogCoeur-blogCoeur-blog

Ce livre m’a été recommandé par une personne que j’aime beaucoup, donc que je remercie ici en plus de lui dire de vive voix.
L’auteur nous propose un récit autobiographique de son enfance et de son adolescence dans le Nord de la France, près de Cambrai dans la commune de Quiévy. C’est un témoignage triste sur une enfance malheureuse, marquée par des conditions de vie modestes dans une ferme, avec un père violent et une mère effacée et soumise.
Comme ses parents travaillaient dans une ferme, toute la famille était impliquée dans le travail des champs quotidiennement : que de corvées, dans des conditions très difficiles qui nécessitent une force physique et du temps ! Ce livre décrit les violences subies par la famille à cause d’un père tyrannique : les coups et les paroles dures pleuvaient à chacune de ses contrariétés sur toute la fratrie ; leur mère malade, devait continuer les tâches quotidiennes en dépit des douleurs qui l’affectaient; les enfants subissaient brimades et avaient très peu de loisirs en dehors de l’école et de la paroisse. C’est une histoire poignante dont la figure du père reste central.
Mais je ne peux pas mettre une note plus élevée car il manque certaines qualités littéraires qui auraient pu donner à cet ouvrage plus d’ampleur et d’envergure comme un style d’écriture mieux travaillé, des personnages mieux mis en perspective, de belles descriptions, etc. Nous avons surtout ici un ensemble de souvenirs, souvent pêle-mêle et décousus : j’ai l’impression que l’auteur utilise l’écriture comme exutoire de son passé ; pour sa propre thérapie afin de guérir et d’exorciser ses propres démons. Je ne sais pas trop comment l’exprimer mais il manque ce lien/pont avec le lecteur.
Pour conclure, c’est un livre assez personnel de l’auteur, mais, qui à mes yeux est de qualité moyenne, donc que je ne recommande pas forcément. J’espère juste que l’auteur a trouvé la paix intérieure qu’elle cherchait.